Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Babiraguel Sy - publié le Jeudi 12 Décembre à 14:43

Triste constat: Ma Mauritanie d'Aujourd'hui !






Notre patrie comme tant d’autres a beaucoup souffert, à qui la faute ? Aux régimes autoritaires que les anciennes puissances coloniales critiquent devant les médias et soutiennent en douce, tant que ceux là leur délivrent des permis de pillages de nos richesses, le poisson, pétrole…….et d’autres richesses dont regorge notre sous sol et nos côtes.

A qui la faute ? Celui de dirigeants qui manquent d’éducation, de civisme et ignorant complètement ce que c’est le PATRIOTISME, cumulée avec le choix de certains, préférant se reléguer au statut d’observateur, de subir, se "disant qu’un beau jour la justice sera rendu" c'est ça croisez les bras, lamentez vous" à quoi est ce que cela a servi… toutes ces années durant ? NADAAAAAAAAAAA

Je pointe aussi du doigt mes semblables jeunes: Nous ne sommes pas obligés de subir ce que nos aînés ont acceptés de subir !

L’inconscience et/ou, la lâcheté de certains, a plombé l’avenir de plusieurs générations d’être qui n’ont pas demandé d’héritage, et encore moins un merdier comme celui, un pays où la cohésion sociale n'est qu'un vain, maures et négro-africains chacun de son côté, le tribalisme, opportunisme et clientélisme sont les bases de cet Etat !

Celui d’un pays, si s’en est un, où ont fait croire à une minorité qu’elle est supérieure à une autre, à partir du moment où ils n’ont pas la même langue, couleur de peau et j’en passe…..nous (Mauritaniens) souffrons de beaucoup de maux, et seuls les jeunes sont aptes à les soigner, 75% de la population Mauritanienne a moins de 28 ans !!!!!! ASSEZ ! ASSEZ ! Y’EN A MARRE
Est-ce un crime d’aspirer une vie meilleure, non ! Non ! Et non ! Au contraire.

Hormis le fait d'être classé numéro 1, en matière d'esclavage, (je félicite au passage M. Biram Dah Abeid Lauréat du Prix des Nations Unies des Droits de L'homme), la Mauritanie est le pays qui applique le mieux ce dicton: "Les règles sont faites pour être brisés", à titre d'exemple :
• la Mauritanie a ratifié la convention sur l’abolition de l'esclavage, n'empêche qu'elle est pratiquée selon des ONG nationaux et Internationaux !
• La présidence n’en a que faire des lois de la République, on autorise tout et n’importe quoi par décret, au détriment des lois et de la constitution.

NORMAL, LA SÉPARATION DES POUVOIRS NE VEUT RIEN DIRE CHEZ NOUS

Depuis 2009, date de l'avènement du Général-président au pouvoir, à nos jours, la Mauritanie connaît une crise multidimensionnelle, qui paralyse le quotidien du citoyen lambda, la vérité, c’est que ce régime est juste une copie des précédents mais en pires qu’a connus la Mauritanie, jusqu’ici rien ne va :
o La flambée des denrées de premières nécessité et le carburant d'une manière pas possible, Record
o Notre monnaie Nationale (Ouguiya) a perdu près du quart de sa valeur.
o La moitié de la population Mauritanienne souffre de l'extrême pauvreté
o Cinq citoyens Mauritaniens sur Dix (10) gagnent moins de 10 000 Um par/mois.
o la baisse du pouvoir d'achat des ménages
o L’injustice sociale
o L’insécurité
Voyons nos problèmes maintenant par secteur

I. La Démocratie

La Mauritanie à l'instar de beaucoup de pays africains, a connu une vague de "démocratisation", instauration du pluralisme politique, une nouvelle constitution qui garantie les libertés fondamentales à tous.
Seulement entre la théorie et la pratique, il y'a un grand fossé, depuis toujours le "tribalisme", communautarisme et clientélisme ont été les critères principaux de sélections des nos représentants (Maires, députés, sénateurs), de même pour le recrutement des agents de l'Etat, d'où le mécontentement d'une couche de la société Mauritanienne et non la Moindre.
Revenons sur la mascarade électorale en cours (Elections législatives et municipales du 23 Novembre 2013) organisé de manière unilatéral par le régime en place et boycotté par une Coalition de partis d'Opposition, au sein duquel se trouve un certain AHMED OULD DADDAH (RFD) , BA MAMADOU ALASSANE (PLEJ), pour ne citer que ceux là.

Je suis d'accord avec eux sur 3 points, à savoir:
* La neutralité de l'Etat n'est pas garantie, car ayant été sur le terrain, j'ai vu des moyens de l'Etats mis à la disposition des candidats du parti-Etat, au pouvoir, et surtout la nomination des ministres de l'Etat comme directeurs de Campagnes, dans les régions où leur ministère est le plus influant, occasionnant l'annulation d'un "conseil des ministres".

* L'incompétence de la CENI: Commission Électorale Nationale Indépendance, qui n'a d'indépendante que le nom, dont les membres n'ont pas été choisis de manière consensuelle, tous étant des vieux briscards du ministère de l'intérieur, à la solde de l'Etat.
A là place d'Indépendante, ils auraient pu mettre INCOMPÉTENTE, car n'on seulement elle a validé les candidatures à la municipalité et députation de la ville de CHAMI, au moment où le DÉCRET INSTITUANT cette ville n'est pas encore parue (en français facile, la CENI a validé des candidatures pour une ville officiellement n'existe pas)!
* L'illégalité des 4 Milliard d'Ouguiya, en guise de soutien aux différents candidats:
En effet selon la Loi seule l'assemblée Nationale (Parlement) est habilité à débloqué une quelconque somme du Trésor Public National, pour financer projet/programme, cela n'a pas été respecté vu que la dite somme a été débloqué en plein campagne électorale et surtout par "décret présidentiel", cette violation flagrante de la loi ne peut passer inaperçu, juridiquement parlant, Un décret n'abroge pas une loi !...

La dernière violation en date, est la fixation de la date du second tour au 27/12/2013 au lieu du 07/12/2013, alors que la loi 029-2012, en son article et 24 et 25 dit que: le second des élections se tient 15 jours après le 1er tours (23/11/2013....07/12/2013), ce qui n'a pas été respecté, là aussi c'est un décret qui gomme une LOI voté par le parlement !
Cerise, sur le gâteau, 36 des 60 partis satellites qui ont participé à cette mascarade électorale demandent l'annulation pure et simple des résultats du 1er tour !

A noter que la majorité de ses partis-cartable (2/3 des 60 partis ayant participé à la mascarade électorale) ont poussé comme des champignons en 6 mois (trentaine de partis), dont la plupart sont à la solde de l'état, pour faire diversion, illusion de pluralisme politique. J’ai comme d’autres dis non à des élections qui résoudront pas les problèmes des Mauritaniens, non au Parlement Caduque !

II. Le système éducatif national
Si s’en est un, il est plus que défaillant et nullement adapté à une société comme la nôtre, pire on subit une reforme tous les deux ans, rien d’incroyable pour le mauritanien LAMBDA, vue que le clientélisme fait sa loi, on nous prend un monsieur/dame, sorti de nulle part, paresseux et incompétent, qui n’a aucune idée de l’état du système éducatif national, se hâte à faire une reforme, nous imposent des programmes faites en 3 semaines et foutent en l’air tout un équilibre, les jeunes se sentent rejetés, c’est en parti pour cela qu’ils s’adonne au banditisme.
Saviez vous que : sur cent (100) élèves du fondamental (primaire), seuls 15 parmi eux atteignent la classe de terminal, seuls deux (2) d’entre eux réussisse à passer leur Baccalauréat ! Gravissime

III. Le système Sanitaire

Dans tous les grand hôpitaux, aux 4 coins du monde, les Mauritaniens sont très représentés, choyés parce que faisant leur travail avec perfection, que ça soit au Sénégal, Maroc, Tunisie, France, Canada, USA… Oh mon DIEU ! Nous sommes tous malades !

Plus défaillant que jamais, il fut inexistant depuis un bon moment, due à l’absence d’un corps médical qualifié, d’infrastructures aux normes internationales, le tout due au fait que les autorités n’en n’ont rien à faire, résultat nous avons, un personnel incompétent, car ceux compétents sont le plus souvent à l’extérieur et que les conditions minimales ne sont pas réunies, pour les rapatrier.

Pour des maladies bénignes, nos concitoyens vont se soigner dans la sous-région.

Saviez-vous que L'État :
o fournit un dentiste pour 60 000 citoyens, tandis que 80 dentistes souffrent de chômage chronique.
o L’Etat fournit un médecin généraliste pour 15 000 citoyens Mauritaniens au moment même où 89 généralistes sont au chômage.

IV. Le système judiciaire

Je ne peux m’empêcher de me demander s’il existe vraiment ?
Chaque jour que Dieu fait, on entend plus que :
o Vol
o Viol
o Fraudes Fiscales
o Assassinats
o Esclavage
o Cri des familles des militaires opprimés en 1990

Tout le monde se rappel de l’Affaire Penda Sogué Gacko :
• une jeune fille de 20 ans, mère d’un petit garçon, qui s’est fait kidnappée, violée à plusieurs reprises à tour de rôles par 3 monstres, toujours pas jugés, alors qu’elle était enceinte de deux mois, une manifestation populaire avait eu lieu en signe de protestation, c'est un drame digne d'un film d’horreur j'aurai aimé que ça soit le cas, malheureusement ceci a bien eu lieu, et à Nouakchott, la où la sécurité doit être au maximum.

Un autre drame a bouleversé, la société Mauritanienne, l’Affaire Kadji Touré :
• La petite Kadji Touré alias Yaye, âgée de six (6) ans, avait disparu le dimanche 27 octobre 2013 vers 10 heures du matin, Elle a été retrouvée sans vie le même jour au bord de la plage. Yaye a été violée et assassinée.
Les deux affaires, les présumés coupables ont été arrêtés mais encore jugés, deux manifestations avaient eu lieu, pour exiger que l’on guillotine les coupables des deux crimes sur yaye et penda Sogué Gacko, jusqu’ici pas encore de Jugement.

• Fraudes Fiscales : On ne saurait estimer en Milliard d’Ouguiyas, la somme qui devrait aller au trésor publique, mais n’y est pas, ce suite aux fraudes fiscales massives, et manquements aux payements d’impôts et combines de tous genres des amis et proches du cercle fermé du gouvernement. Imaginez ce que cela représente comme source financement potentiel de beaucoup de projets et programmes utiles au citoyen lambda….

• Demande d’Abrogation de la loi d’amnistie de 1993 : Cette loi a fait couler beaucoup d’encre et de salive, il faut le dire, tout un tas d’organisations non gouvernementaux, tel que FONADH, COVICIM, TPMN entre autre luttent, pour son abrogation, pour que la lumière soit faite sur les événements de 1989, et les 28 pendus d’Inal en 1990, sous le régime du tortionnaire Maaouya Sid’Ahmed Taya…..

Au vu de tout ceci, la Mauritanie a encore beaucoup de chemin à parcourir, pour se réclamer comme un Etat de droit, où tous sommes fier d’en être issue, un Mohamed et Samba qui jouissent des membres droits, et qui ont les mêmes devoirs, égaux devant la justice….

V. Pour se faire :
o Il faut un changement des mentalités, qui passe par une prise de conscience globale de nos maux.
o Que les jeunes disent merde ! à tous ceux qui ne savent rien leur proposer d’autres que de prolonger indéfiniment leur enfance, irresponsabilité, insouciance.
o Que les jeunes s’attèlent à étudier, car l’éducation est la base de tout développement, ce malgré les entraves de toutes sortes.
o L’émergence d’une nouvelle classe politique, des jeunes patriotes convaincus, disposé à servir le peuple et non se servir du peuple !
o Il Faudrait aussi donner du temps au temps, laisser à la petite graine pousser
o Le réveil du patriote, qui sommeil dans chacun d’entre nous !

Ce qui est terrible ce n’est pas de souffrir ni de mourir mais de souffrir ou mourir en vain.



               Partager Partager


Commentaires