Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Lundi 23 Mai à 11:53

“Trio Joubran” est en perpétuelle quête de projet artistique de qualité loin de tout clivage politique (Vidéo)



Les membres du célèbre groupe musical palestinien "Trio Joubran", ont affirmé, dimanche à Rabat, qu'ils sont en perpétuelle quête de projet artistique de qualité loin de tout clivage politique.



Il est naturel que les œuvres du Trio revêtent un caractère palestinien de par l'appartenance du groupe et son interaction avec la réalité d'une nation occupée, mais le Trio aspire à bien plus en produisant un art authentique sans aucune "surenchère identitaire" et dont la valeur se situe en lui-même, a souligné le vétéran du groupe virtuose du oud (luth), Samir Joubran, lors d'une conférence de presse avant de se produire en concert au Théâtre national Mohammed V dans le cadre de la 15ème édition du Festival Mawazine Rythmes du Monde.

L'objectif du groupe n'est point de présenter un art élitiste mais plutôt se produire dans les plus grandes salles de spectacles et devant de larges foules et des différentes catégories de spectateurs, a expliqué le frère aîné de Wissam et Adnan, estimant que "le problème de la réception se situait au niveau des producteurs et des médias qui fabriquent les stars aux dépens d'un art de qualité". A cette occasion, les membres du Trio ont saisi cette occasion pour présenter leurs condoléances suite au décès du grand luthiste marocain Saïd Chraïbi, le qualifiant d'artiste au grand talent, avant de regretter le manque d'ouverture des artistes orientaux sur les symboles de la culture marocaine et maghrébine.

Le trio, qui vient d'être récompensé à Tétouan par le Prix "Zyriab des virtuoses", a passé en revue les étapes marquantes de sa carrière, s'attardant sur sa collaboration avec le regretté poète palestinien Mahmoud Darwich, lors de soirées où la musique s'est mêlée au texte poétique.

Le vide laissé sur scène par la disparition de Mahmoud Darwich "ne sera jamais comblé", a déclaré à cet égard, avec une voix émue, Samir Joubran.

Le trio s'est formé en 2003 autour de Samir Joubran, qui avait commencé une carrière solo quelques années auparavant. La formation a sorti les albums "Tamaas" (2003), "Randana" (2004), "Majâz" (2007), "A l'ombre des mots" (2009) et "Asfâr" (2011). Trio Joubran se produit régulièrement en Europe, ainsi qu’aux États-Unis, au Canada, en Amérique latine et dans le monde arabe. 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara