Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



MAP - publié le Mardi 20 Octobre à 11:12

Toute atteinte à l'intégrité territoriale constitue une agression contre le peuple marocain






Rabat - Toute atteinte à l'intégrité territoriale du Royaume constitue une agression contre le peuple marocain, a affirmé lundi à Rabat la présidente de l'Association des femmes sahraouies pour la démocratie et les droits de l'Homme, Mme Aïcha Rahal.
Toute atteinte à l'intégrité territoriale constitue une agression contre le peuple marocain
Dans une déclaration à la MAP au terme d'une visite effectuée en Suède entre les 13 et 17 octobre, Mme Rahal a exprimé son rejet total de "toute exploitation de la bienveillance du peuple suédois afin d'inciter au séparatisme", notant que la visite des membres de l'association dans le pays scandinave s'inscrit dans une campagne visant à éclairer l'opinion publique au sujet de la question du Sahara.

Ce déplacement vise aussi, a-t-elle ajouté, à corriger l'image fallacieuse véhiculée par l'association "Emmaüs" hostile au Royaume, mais aussi à attirer l'attention de l'opinion publique suédoise sur les violations des droits humains dans les camps de Tindouf, où les populations vivent dans une situation inhumaine exacerbée par le détournement de l'aide internationale.

Selon la présidente de l'Association des femmes sahraouies pour la démocratie et les droits de l'Homme, basée en Espagne, la société civile est appelée à se mobiliser dans les pays scandinaves eu égard à l'absence de voix sahraouies unionistes dans ces pays nordiques.

Elle a également insisté sur la nécessité de raffermir le rôle de la diplomatie parallèle, notamment les associations de la société civile, et d'adopter une attitude ferme et argumentée face aux ennemis de l'intégrité territoriale.

Par ailleurs, Mme Rahal s'est déclarée déçue par l'expulsion de la parlementaire Rkia Derham et de Lehcen Mehraoui, membre du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS), d'une rencontre sur le Sahara tenue dernièrement au siège du parlement suédois.

Mme Rahal a, par la même occasion, présenté les activités organisées par son association en Suède, notamment des rencontres avec la société civile suédoise et la presse, notant que ses interlocuteurs ont exprimé leur étonnement par les déclarations d'Emmaüs dans lesquelles elle prétend qu'il n'existe pas de sahraouies unionistes. 

Au cours de son séjour en Suède, la présidente de l'association a été reçue par l'association suédoise Femmes sans frontières, dont le siège a accueilli une rencontre avec des représentants de la société civile sur la question du Sahara. Elle a, en outre, participé à une rencontre dans la ville d'Uppsala ainsi qu'à un sit-in de solidarité avec des femmes suédoises.

Créée en 2009 dans les îles Canaries, l'Association des femmes sahraouies pour la démocratie et les droits de l'Homme s'active essentiellement pour la défense de la cause nationale en Europe.

               Partager Partager