Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 9 Avril à 10:01

Tomber de rideau à Tanger sur la 2ème édition du Cap Spartel Film Festival ciné Nord-Sud



Tanger - Le rideau est tombé, mardi soir à Tanger, sur la 2ème édition du Cap Spartel Film Festival ciné Nord-Sud, qui a connu la participation d'un parterre de cinéastes et d'acteurs marocains et étrangers.



La soirée de clôture a été marquée par la projection de cinq courts métrages qui concourent au prix du meilleur film de clôture. Il s'agit des films "Inquiétude" de Morgan Davidsen (Norvège), "Displacements" de Manuel Alvarez (Espagne), "Security" de Mark Middlewick et "Keys-money-phone) de Roger Young (Afrique du Sud), et "Houkak" de Younes Yousfi (Maroc).

"Inquiétude" (12 min) de Morgan Davidsen traite de la solitude d'une jeune fille qui aime la danse mais qui souffre de problèmes d'intégration avec son milieu. Ainsi, elle mène un challenge pour satisfaire sa passion.

Le film "Displacements" (10 min) de Manuel Alvarez raconte lui l'histoire des habitants de la ville de Hong Kong la où les morts et les vivants doivent cohabiter pour manque d'espace dans la ville, tandis que "Security" (15 min) de Mark Middlewick relate l'histoire d'un agent de sécurité qui aime un mannequin dans un grand centre commercial.

"Houkak" (16 min) de Younes Youssfi traite des problèmes de la vie quotidienne des Casawis au sein d'une grande métropole.

" Keys, money et phone" (19 min) de Roger Young raconte l'histoire des adolescents qui errent dans la ville sans repères. Ainsi, une fois ils perdent leur portable et argent se trouvent totalement désorientés.

Le jury des films de clôture était formé de Suzy Gillett, Jacopo de Bertoldi, Sana Mouziane et Ahmed sijilmassi.

Le film marocain "Houkak" de Younes Youssfi a remporté le prix du meilleur de clôture, alors que le prix du meilleur film d'ouverture a été décerné au court métrage canadien "Une histoire syrienne" de Samer Beyhum.

Le film espagnol "Displacements" s'est vu décerné la mention spéciale du jury.

La cérémonie de clôture a été marquée également par la remise des prix aux lauréats du concours de Cap Spartel photographie intitulé "Tanger : visages d'une ville" et l'organisation d'un concert musical d'Oud.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara