Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Lyna Nossir - publié le Mercredi 23 Septembre à 10:45

Toléroocaine - cette tolérance marocaine ...






Tolérance et nous, tolérance et moi, tolérance et jeunes marocains.

Vieille de mes dix-sept printemps, famille et éducateurs, dès les premières intentions que j’avais à l’égard du monde interne et externe, essayaient de m’inculquer certaines idées concernant la naissance d’une idéologie qu’un bon citoyen marocain devait avoir.

Ces personnes dictaient, parlaient, et moi j’écoutais. Une réaction ?
Aucune, j’ose dire qu’à cet âge, et j’en suis totalement bluffée à l’heure actuelle, j’ai été intensément pensive sur chaque parcelle d’un mot, une opinion ou encore une croyance dont ils n’étaient pas forcément convaincus mais qu’on leur a injecté de manière forcée à la délivrance de leurs propres positions sur certaines polémiques, ce qui fit d’eux un peu plus tard des ‘robots’ si je puis-dire manipulés et forcés à suivre la foule et attirer ensuite les petites fleurs resplendissantes qui représentent l’avenir de notre chère patrie. Cela dit rien ne me convainquais absolument, j’écoutais, retenais, sans plus. J’attendais de murir et ensuite apprendre et exprimer mon total désaccord avec cette règle de l’injection de croyances imposée.

On me disait aussi, que pour avoir de bonnes croyances, je devais acquérir une bonne éducation, des valeurs, et d’en faire un art de vivre, c’est-à-dire, en vivre , en respirer, en agir ..
Ils m’ont longuement parlé de ce qu’on épèle T O L E R A N C E, disant que c’est une valeur, une valeur que je DOIS respirer et NE SURTOUT PAS expirer , connaitre cette valeur, l’accueillir, l’emprisonner et ne plus jamais la libéré. Maman me le répétait, me rappelait à chacun de mes anniversaires, (comme pour me ‘relancer sur de bonnes bases’) que cela est LE remède pour bâtir une âme pure et saine. Et au fil de ses années, j’ai vécu, vu, entendu, cherché, et surtout j’ai appris par MOI- MEME ( car oui, l’injection de croyances était, est et sera pour moi un crime, un arrêt de réflexion en toute sa splendeur et donc de vie) , que ce mot englobe tout ce qui est de positif, facile et difficile. Facile à dire, à appliquer, et tout autant difficile à faire régner et garder à VIE.
J’en avais déduit que pour chaque pas vers un humanisme PROFOND ET VRAI on se doit d’être tolérant.

J’encaissais et attendais de murir, vivre un peu plus, découvrir et ne jamais cesser de chercher…

A l’heure actuel je suis quasiment persuadée que ce mot est le rêve de chacune des nations, ( sincère ou pas , reste à voir … personne ne saura , je me permets donc de parler de mon pays , mon cocon..) notamment la mienne, j’ai donc découvert que ce mot résidait RÉELLEMENT dans le sang et le quotidien de nos aïeux, constat découlant de ces décennies de cohabitation entre les trois religions, de cette mixture de races (amazigh/arabe) , créant un pacifisme et une TOLERANCE , qui échappent à toutes descriptions , et FONDAMENTALEMENT outranciers jadis dans le monde arabo-africain .

L’adolescence m’ouvre ses portes, j’ose un peu plus, je défis, et continue, je ne m’arrête pas, je ne suis pas prête, je me dévoile donc, crie, pense, tente et déclenche cette rage du savoir PERSONNEL.

Plongeant dans mes recherches, apaisant ma curiosité, j’en suis venue à coup sûr à me poser cette question ‘ TOLERANCE AUJOURD’HUI ? TOLERANCE RIME T – ELLE ENCORE AVEC LA JEUNESSE MAROCAINE ? NAITRE OU RENAITRE ?’

J’ai donc parlé avec des jeunes, de mon âge, un peu plus grand ou un peu moins, la majorité s’en foutait, d’autres m’ont répondu que c’était beaucoup trop ennuyant d’en parler, et d’autres, se sont exprimés, librement, différemment, amoureusement, et moi j’adore ça !!!! J’adore qu’on s’exprime, d’ailleurs, là d’où je viens, mon pays le Maroc, l’expression n’a pas vraiment lieu, ni à l’école ni au sein de la société . Un parasite est source de cette triste et dangereuse privation de l’expression.
Quel est donc cet élément « emprisonneur » et empoisonneur de pensées de mille et une générations ?

Je le sais, je le hais, depuis toujours, je sentais que ma révolte prédisposée à ce POISON ne venait pas de ‘nulle part’, mon esprit, d’enfant, d’adolescent, d’adulte, et de citoyen tout court n’avait pas tort, il pressentait VRAI.
Vous l’aurez deviné les amis !

Cette injection de croyances nous pourrie, nous salie, nous bloque, et entrave le plaisir de s’exprimer de penser et donc de VIVRE LIBREMENT.

Je pense sincèrement, que l’injection de croyance à quasiment détruit cet esprit sein de bienveillance au sein de notre société, le matériel, l’enjeux stratégique des forces mondiales voulant rester sur les sommets de cette puissance, manipulent sans pour autant prendre conscience de la chute libre je dirai de l’attachement aux valeurs de la tolérance au sein des pays qui sont certes BIIIIIEN plus faible et beaucoup moins robustes au niveau intellectuel, économique et technologique , mais qui par contre AVAIENT LE TRÉSOR QUE NUL PERSONNE POURRAIT ACHETER AVEC DE L’ARGENT, MAIS , ( le mais qui gâche le pourquoi du comment , qui gâche le plaisir de cette réalité vécue) , ILS ONT RÉUSSI A L’EFFACER PEU A PEU , MAIS PAS TOTALEMENT , IL Y EN A ENCORE, OUI ! DES PERSONNES QUI RESSENTENT LA MÊME RAGE QUE MOI , LE MÊME DÉGOUT. DES PERSONNES QUI MILITENT ET QUI DÉFIENT.

Je disais donc…

Ils en jouent, ils ont réussi à dissiper cette autre idéologie basée sur l’argent et donc par la même occasion ont quasiment brisé les racines de cet ATOUT dont dotaient les marocains de sang de cœur et de terre.

A quand la mise en garde de notre jeunesse contre les nombreux vautours acteurs de cette manipulation qui a pour prime but de briser ce cercle d’entre-aide et de complicité qui faisait de nous LE peuple tolérant aux yeux du monde.
Jusqu’à quand repoussera-t-on cette ABOMINABLE AFFREUSE et EFFRAYANTE RÉALITÉ ?

L’exode massif pour aller chercher du bonheur ailleurs grâce à cette DECEVANTE MANIPULATION a fini par enterrer les VRAIES VALEURS DE LA SOCIÉTÉ MAROCAINE : confiance sur parole, sourire du cœur, partage, écoute, solidarité. Sur ce vide, est venu se coller la version meurtrière de l’INTOLETOREANCE ET LA DIVISION SOCIALE. Si on peut appeler cela de la rébellion…
QUELLE TRISTE RÉALITÉ, J’AI L’IMPRESSION QUE MON MAROC, MA CHERE PATRIE, MA TERRE DE PAIX ET DE SAGESSE, DE PARTAGE ET D’AMOUR, SE TRANSFORME PEU A PEU VERS CETTE TERRE DE PLUS EN PLUS DESATTANCHANTE FAISANT PREUVE DE ‘NOOOOOOOON-EVOLUTION’ ET ENORME MANQUE D’ARMES INTELLECTUELLES. LA CATA !!!!!!!!
Mon rêve aujourd’hui, mon Eldorado est que cela change, que cet épisode ne soit au final qu’un simple cauchemar, s’ajoutant aux expériences et aux obstacles que l’on pourrait surmonter avec notre union de force, notre amour à nos anciens, à notre culture et tardions, et à nos ROIS.

J’appelle tout parent à arrêter, arrêter d’imposer à son fils et sa fille des croyances dont ils pourraient plus tard se venger, qu’ils arrêtent de leur forcer cette règle et leur interdire l’autre, vous leur apprenez la règle de ‘ SUIVRE ‘ , une horreur, PLUTÔT leur enseigner et les imprégner d’amour et de tolérance spontanés en les faisant vivre dans un milieu ainsi fait, que vous soyez pauvres, ou riches, instruits ou pas, cela n’aura pas d’impact. C’est gratuit bénéfique et vital ! Ne faites pas de vos petits, des morts vivants … non pas comme vous, ne vous calquez pas, SURTOUT PAS.

J’appelle la jeunesse à propager la NON CROYANCE SANS BASE, SANS PILIER, c’est ce que j’appellerai un HUMANISME PUR ET SAINT, ET SANS DOUTE PERSONNEL. CET HUMANISME SERA LE SECRET DE NOTRE RENAISSANCE, LE RESSPLENDISSEMENT DE NOS CENDRES, NOTRE ‘RENAICENDRE’


Tagué : Lyna Nossir

               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles