Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



MAP - publié le Lundi 7 Juillet à 19:22

Tindouf : La direction du polisario ébranlée par un mouvement de contestations "sans précédent" (Jane’s)




Washington - La désaffection généralisée dans les camps de Tindouf et la désillusion d'une jeunesse qui vit sans la promesse d'un avenir meilleur ont donné naissance à un mouvement de contestations "sans précédent" qui a ébranlé la direction du polisario, constate la très réputée "IHS Jane's 360", une publication spécialisée dans le renseignement de sources ouvertes sur les thèmes, notamment de la défense et la sécurité.



"Des mouvements de contestation de plus en plus nombreux prennent pour cible la direction du polisario dans les camps de Tindouf, au sud-ouest de l'Algérie", note la publication spécialisée, dans une analyse sur "les dissidences actives et affirmées" au sein du mouvement des séparatistes.

Dans ce contexte marqué par le soulèvement contre le déni des libertés dans les camps, "l'érosion" du front polisario intervient sur fond de corruption, de détournement des aides, de la pensée unique érigée en mode de gouvernance par les chefs des séparatistes et de peu de tolérance qu'ils témoignent vis-à-vis de la désaffection des jeunes et de leurs opinions contestataires, nés de l'impasse dans laquelle se trouve le conflit du Sahara.

"Cette situation a donné lieu à l'émergence du Mouvement des jeunes pour le changement au début de l'année 2014, qui se veut l'expression d'une désaffection généralisée des Sahraouis opposés à cette impasse et aux abus de la direction du polisario", souligne Jane's, ajoutant que ce mouvement se fixe pour objectif "d'écarter par la force" le chef des séparatistes, Mohamed Abdelaziz.

Les contestations de ce mouvement de dissidence "auront vraisemblablement leur résonnance dans les camps de Tindouf sur fond de chômage endémique, et de signes patents d'agitations exacerbées", affirme l'analyse, en citant des sources dans les camps.

"Aidés par les services de renseignements algériens, les milices du polisario procèdent à des arrestations arbitraires pour faire face à ces mouvements de dissidence", ajoute le magazine, en affirmant que le Mouvement des jeunes pour le changement "entend poursuivre la lutte armée contre la direction du polisario", comme en témoigne une embuscade ayant ciblé une patrouille d'une milice des séparatistes, le 13 juin dernier.

L'émergence de mouvements de dissidences dans les camps de Tindouf apportent un démenti cinglant aux allégations mensongères du polisario sur sa prétendue représentativité des Sahraouis, conclut l'analyse de Jane's, qui met en garde contre la radicalisation et la montée en puissance des idées jihadistes dans les camps.

               Partager Partager