Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



Sahara Culture - publié le Lundi 4 Avril à 10:56

Tidguit






Tidguit
Parmi les méthodes traditionnelles pour la préparation de la viande de chameau chez les habitants des régions du sud du Maroc figure le plat appelé « Tidikt» ou « Tichtar »,  qui permet de conserver la viande pour des périodes nettement plus longues.

Il est préparé après l’abattage d’un chameau, et sa distribution est faite à parts égales entre les nombreuses familles qui constituent une zone de tentes communément appelée « lafrik ».

Une fois qu’une famille a reçu sa part de viande, elle procède au découpage de celle-ci, puis évacue et dissout la matière grasse jusqu’à ce qu’elle prenne la forme d’un liquide blanc appelé « Aludek ».

Par la suite, la viande est séchée par le biais d’une exposition directe à la chaleur d’originaire solaire. Une fois entièrement séchée, la viande est placée dans des sacs spéciaux, et dans ce cas la viande est appelée « Tichtar ».

La forme finale du « Tichtar” n’est finalisée qu’après la cuisson de la viande séchée à feu doux  avec un peu d’eau, et l’on procède à son moulage jusqu'à ce qu’on obtienne une forme de pâte, ;  on lui ajoute par la suite un peu d’eau (sauce), représentant en général le liquide dans laquelle le Tichtar a été cuit. Parfois on lui ajoute également un certain type de graisse spéciale.

Pour les Habitants du Sahara en fait, le Tidikt» ou le Tichtar est considéré comme étant deux des meilleure choses que l’on puisse offrir aux invités ; ils constituent également  un moyen de rapprochement et de bienfaisance aux gens âgés (hommes ou femmes), et représente aussi une source de provision pour le voyageur.

Source

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».