Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14



eMarrakech - publié le Jeudi 26 Avril à 11:06

The Washington post souligne les dangers de toute sécession au Sahara




eMarrakech : La multiplication d’entité non viable et sou gouvernable dans la région ouvrira la porte aux extrémismes et trafics de tout genre.



The Washington post souligne les dangers de toute sécession au Sahara
Ainsi avertit Jennifer Rubin éditorialiste au Washington Post, dans un article publié mercredi, mettant en garde contre l’éclosion d'une structure étatique incapable d’assurer les attributs de souveraineté, dont la garantie de la sécurité en constitue le fondement.

La jonction de la faillibilité de toute entité sécessionniste au Sahara, avec la prolifération des extrémismes religieux combattants et les trafics en tout genres d’armes, de drogue et du néo esclavagisme, reconstituerait la région en poudrière.

La journaliste américaine a cité pour appuyer sa thèse, l’étude publié récemment par les soins du think tank washingtonien Carnegie Endowment for International Peace, qui a conclut à l’effet multiplicateur de dangers dans la région, qu’engendre la collision du Polisario avec les groupes terroristes de l’AQMI et des cartel de drogues de tous genres s’activant dans le grand espace saharien.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».