Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - publié le Vendredi 13 Mars à 10:59

Texte intégral du Communiqué conjoint publié au terme de la visite au Maroc de SM le Roi Abdellah II de Jordanie






Casablanca - Voici le texte intégral du Communiqué conjoint maroco-jordanien, publié, jeudi, au terme de la visite officielle au Maroc de SM le Roi Abdellah II de Jordanie :
 
''A l'invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Souverain du Royaume du Maroc, en consécration des liens de fraternité historiques solides entre le Royaume du Maroc et le Royaume Hachémite de Jordanie, et en concrétisation de la démarche constante de concertation et de coordination qu'entretiennent les Souverains des deux pays, SM le Roi Abdallah II Ibn Al Hussein de Jordanie a effectué une visite officielle au Maroc, du 10 au 12 mars 2015.

A cette occasion, les deux Souverains ont eu, mercredi 11 mars au Palais Royal à Casablanca, des entretiens portant sur les principales questions d'intérêt commun et les moyens de renforcer leurs relations bilatérales et les promouvoir au rang d'un partenariat stratégique complémentaire, dans toutes ses dimensions.

A cet égard, les deux Souverains ont engagé les gouvernements des deux pays à entamer l'élaboration de programmes de coopération bilatérale qui doivent être adoptés lors de la 5ème Haute commission mixte, prévue au cours de cette année au Maroc et qui sera présidée par les Chefs de gouvernement des deux pays.

SM le Roi Abdallah II a réitéré la position de la Jordanie, en faveur de l'intégrité territoriale du Royaume du Maroc, affirmant que la proposition marocaine d'autonomie pour résoudre le conflit artificiel autour du Sahara marocain, est la base de toute solution négociable entre toutes les parties concernées.

Le Souverain jordanien a salué par la même le processus de réformes conduit par SM le Roi Mohammed VI, qui a permis au Maroc de réaliser de grands progrès politiques et en matière de développement.

Pour sa part, SM le Roi Mohammed VI a loué les efforts consentis par SM le Roi Abdallah II en faveur du progrès et de la prospérité du peuple jordanien et de la consolidation de ses institutions politiques, réitérant la solidarité du Maroc et son appui total au Royaume hachémite de Jordanie.

Pour ce qui est des relations des deux Royaumes avec le Conseil de coopération des Etats arabes du Golfe (CCG), les deux Chefs d'Etat se sont félicités de ce qui a été réalisé en termes de coopération pour le développement avec les Etats du Conseil, réitérant les positions de leurs pays favorables à toutes les initiatives tendant au renforcement de la paix et de la stabilité des Etats arabes du Golfe, et leur détermination à poursuivre l'édification d'un partenariat stratégique exemplaire et complémentaire avec le CCG, et à en élargir les perspectives de manière à répondre aux aspirations des peuples des huit pays.

Dans le cadre de leurs entretiens élargis et globaux, les deux Chefs d'Etat ont évoqué les principales questions d'actualité sur les scènes arabe, islamique et internationale, notant avec satisfaction la concordance de leurs vues, réaffirmant l'importance de poursuivre la coordination et la concertation au service des intérêts communs des deux pays et pour le bien de la Oumma arabe et islamique.

A ce propos, les deux Souverains ont souligné l'extrême importance qu'ils accordent à l'intensification des efforts internationaux de lutte contre la pensée extrémiste et le terrorisme où qu'ils se trouvent et quelles qu'en soient les motivations et les formes, à travers une approche exhaustive intégrant les dimensions sécuritaire, religieuse et de développement.

Les deux Souverains ont mis en avant la nécessité d'œuvrer au renforcement de la solidarité et l'unité des rangs arabes, à la lumière des défis politiques et sécuritaires que connait la région, en vue de contrer ces fléaux dangereux qui mettent en péril la sécurité des pays de la région arabe, d'Afrique et du monde entier.

SM le Roi Mohammed VI et SM le Roi Abdallah II ont, de même, souligné la nécessité de tarir les sources du terrorisme, exhortant les Oulémas, penseurs et intellectuels à s'acquitter pleinement de leurs rôles et responsabilités pour promouvoir un discours religieux et médiatique raisonné et éclairé, se référant aux préceptes justes de l'Islam, sa quintessence et sa mansuétude et consacrant les principes de modération, d'ouverture, de tolérance et de dialogue, cette approche étant la voie idoine pour contrer les desseins attentatoires à l'image de l'Islam et défendre ses principes et ses valeurs humaines nobles.

Les deux Souverains ont réaffirmé leur attachement à l'action arabe commune en vue de poser les bases de la stabilité et du développement durable dans la région arabe et de consacrer les valeurs de coopération et de solidarité arabes, en conformité avec le respect de la souveraineté et de l'unité des Etats arabes.

Concernant la cause palestinienne, les deux Chefs d'Etat ont appelé la communauté internationale à intensifier ses efforts pour une solution globale et juste basée sur l'initiative de paix arabe, la solution des deux Etats et la légitimité internationale, en vue de permettre au peuple palestinien de recouvrer l'ensemble de ses droits inaliénables, à leur tête l'établissement sur son territoire d'un Etat indépendant dans les frontières du 4 juin 1967, avec Al-Qods Est comme capitale, renouvelant leur soutien à la direction palestinienne, présidée par SE le Président Mahmoud Abbas.

Les deux Souverains ont appelé à la consolidation du cadre de négociation palestino-israélien dans le sens de l'adoption de dispositions pratiques pour une solution juste selon un calendrier clair.

Partant de la haute sollicitude dont les deux Souverains entourent Al Qods Est, de la présidence par SM le Roi Mohammed VI du Comité Al-Qods, relevant de l'Organisation de la conférence islamique et de la tutelle du Souverain hachémite sur les lieux saints islamiques et chrétiens de la ville sainte d'Al Qods, les deux Chefs d'Etat ont exprimé leur condamnation de la politique du fait accompli adoptée par les autorités d'occupation israéliennes à Al-Qods Acharif et de toutes ses pratiques illégales visant la judaïsation de la ville sainte et le changement de son statut légal, de son cachet civilisationnel et sa composition démographique en resserrant l'étau sur ses habitants palestiniens à travers les opérations de retrait des cartes d'identité et de destruction des maisons, outre la poursuite de la colonisation, de la confiscation des terres et la construction du mur pour encercler Al-Qods Acharif et l'isoler de son entourage palestinien.

SM le Roi Mohammed VI et SM le Roi Abdallah II ont réaffirmé leur ferme volonté de continuer à défendre la ville sainte, réitérant l'adhésion de leurs deux pays à tout ce qui est de nature à aider les deux parties palestiniennes et israéliennes à parvenir à un accord global et juste sur la cause palestinienne et Al-Qods Acharif.

S'agissant des développements de la crise en Syrie, les deux Souverains ont souligné que la solution est tributaire du fait de permettre au peuple syrien de mener l'étape de transition politique selon les termes de la Déclaration de Genève I stipulant la formation d'une Instance de gouvernement transitoire dotée des pleins pouvoirs, préservant les institutions de l'Etat syrien et l'unité de ses terres, assurant une sortie du peuple syrien de la spirale de violence et de terrorisme et réalisant ses aspirations à la liberté et au développement.

Dans ce contexte, SM le Roi Mohammed VI a salué l'effort considérable consenti par le Royaume hachémite de Jordanie pour accueillir les réfugiés syriens, appelant à l'appuyer davantage en vue de lui permettre de continuer à s'acquitter de ce devoir humanitaire en faveur de frères syriens, exprimant les remerciements du Maroc à la Jordanie pour les mesures qu'elle entreprend pour faciliter le travail de l'hôpital de campagne marocain installé par les Forces Armées Royales au camp Zaatari en Jordanie et apporter une aide médicale aux citoyens syriens.

Concernant l'Irak, les deux Souverains ont affirmé leur appui des efforts de l'actuel gouvernement irakien pour faire face aux groupes terroristes qui menacent la sécurité et la stabilité de l'Irak et de la région toute entière, exprimant leur espoir de voir ce pays parachever l'édification de ses institutions modernes sur la base de la citoyenneté, du droit et de la loi, de manière à associer l'ensemble des composantes du peuple irakien, ainsi que leur détermination à accompagner le processus de développement de l'Irak dans le cadre de son environnement arabe.

Pour ce qui est de la situation en Libye, le Souverain jordanien a salué la tenue au Maroc du round du dialogue politique libyen, entamé la semaine dernière à Rabat entre les partenaires libyens, sous l'égide de l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour la Libye. Les deux Chefs d'Etat ont appelé les parties en conflit à saisir l'occasion qu'offrent ces rounds de dialogue global, tenus au Maroc, pour parvenir à une solution politique favorisant la construction des institutions libyennes tout en préservant l'unité du pays, mettant fin aux violences et aux tueries et permettant au peuple libyen de récupérer son droit à la stabilité et au développement.

Les deux Souverains ont exprimé leur inquiétude face aux développements dangereux sur la scène politique et sécuritaire au Yémen, qui menacent de miner le processus politique issu de l'initiative des pays du Golfe et ses mécanismes de mise en œuvre, ainsi que le dialogue national global et les efforts de l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU, Jamal Benomar.

Les deux chefs d'Etat ont exhorté les différentes parties yéménites à la reprise de la réconciliation nationale, à l'attachement à la légalité et aux recommandations du dialogue national global, à même de préserver la sécurité et la stabilité du Yémen frère et de son intégrité territoriale et de favoriser le lancement d'un plan d'action yéménite pour le développement durable avec le soutien de la communauté internationale.

SM le Roi Abdallah II a exprimé à Son frère SM le Roi Mohammed VI ses remerciements et sa considération pour l'accueil chaleureux, durant cette visite, qui a reflété la profondeur des relations de fraternité fermes et solides liant les deux pays, tout en L'invitant à effectuer une visite en Jordanie, Son deuxième pays''.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».