Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Dr. Essahal mohammed - publié le Jeudi 24 Mars à 17:05

Terrorisme : le défi à l’Europe






Essahal mohammed
Essahal mohammed
Terrorisme : le défi à l’Europe
Après Paris, c’est Bruxelles qui est sous le choc, le 22 mars est une journée terrible pour les belges, des attentats aveugles, violents, et lâches qui ont touché le cœur de l’Europe, la mort a frappé, la capitale belge est dans le cauchemar, elle vit au retentissement des sirènes, le terrorisme se déchaine, et c’est l’évènement le plus important depuis la seconde guerre mondiale, c’est l’Europe qui est visée, c’est la liberté, c’est la démocratie, ce sont les valeurs.

Bruxelles en deuil :
l’aéroport est pris pour cible et une rame du tram de maelbeek , ce sont 31 morts et plus de 270 blessés (parquet belge), de différents nationalités tués par les trois kamikazes, les survivants abandonnent leurs bagages et fuient à l’extérieur du terminal, une fumée épaisse se dégage, la façade de l’aéroport est dévastée, et les vitres soufflés.

Les assaillants ont transporté des bombes dans des valises, et l’explosion a eu devant la porte de départ vers les USA, alors quelques minutes plus tard, une seconde explosion se produise dans le métro, il s’est arrivé ce qui a été redouté par les pouvoirs publics.

La ville est fermée, les pouvoirs publics ont fait beaucoup ou moins pour éviter ce drame, la Belgique est dans un dilemme, à cause du niveau 4 après les attentats terroristes, et les mesures de sécurité ont été renforcées aux aéroports de francfort, Roissy et à Londres, mais le travail, ce n’est pas de protéger tout le monde, c’est un travail de renseignements car l’hypothèse de zéro risque n’existe pas.

Les deux bombes ont été activées par les kamikazes, les frères El bakraoui et Najim laachraoui, Ibrahim El bakraoui a laissé un testament en disant « ne plus savoir quoi faire » (parquet belge), alors que la bombe la plus importante n’a pas été activé jusqu’à l’arrivée des démineurs.

Un lien étroit entre le grand banditisme et la radicalisation :
La faille, c’est comment laisser se développer des noyaux salafistes dans des endroits, aussi, il y’a toujours des frères, pour que la confiance soit absolue, en plus comme à Paris, il y’a un site et trois terroristes, mais à ce stade, le lien avec les attentas révoltantes de Paris se précise, et le niveau d’alerte a juste après est passé de 3 à 4 ce qui est maximal.
Les attentats ont été revendiqué par Daesh, mais ce n’est pas significatif, car le danger est imminent et partout, et comment lutter contre le basculement rapide des gens dans le radicalisme où se sont 828 belges qui sont partis en moyens orient pour combattre.

Depuis novembre 2014, c’est le terrorisme de la famille, les fratries s’engagent ensemble, ils s’entrainent entre eux, ils essayent d’idéologiser toute la famille, comme par exemple toute la famille Merah, on peut dire qu’ils sont heureux devoir un membre de la famille perd sa vie que de le voir vivant, par conséquent un frère engage l’autre, ce qui n’est pas nouveau, on pense aux attentats de Madrid en 2004, ou à Boston en 2013, les membres d’une même famille sont les cibles privilégiés des organisations terroristes.
Subséquemment, selon une étude, le un tiers des djihadistes occidentaux, ont rejoint la Syrie ou l’Irak en famille, accompagnés d’un ou plusieurs frères.
Quoi qu’il en soit, Bruxelles vit l’expérience de la douleur, de la tristesse, on voit toute une nation qui souffre, ainsi, face aux vecteurs de la haine, c’est la solidarité et la coopération internationales qui comptent.

Quelle explication du timing?
Est-ce que c’est le hasard après l’arrestation de Salah Abdeslam ou pour les terroristes c’est le risque d’être arrêtés, ou se sont les deux à la fois ? Il est évident que les terroristes sont implantés en réseau à Bruxelles, certes ils ont déjà fait des repérages dans leurs cibles visées, ils ont préparé leurs explosifs dans des planques bien choisies, donc c’est toute une logistique qui est derrière ces actes lâches et barbares.

Mais, aussi c’est probablement lié avec la capture de Salah Abdeslam, il apparait que ce groupe qui a commis les attentats de Bataclan s’est préparé pour perpétrer d’autres attentats dans l’Europe, car le téléphone de celui-ci a parlé, son avocat Sven Mary affirme qu’il n’était « pas au courant » et que son client « souhaite partir en France le plus vite possible » car « il pense qu’il veut s’expliquer en France », c’est une manipulation ou non le temps va répondre à cette question.

Mais cela ne pourra changer rien à son sort juridique, qui est déjà scellé, il n’a pas dénoncé les attentats de Bruxelles, il est assez pressé de quitter la Belgique mais l’affaire a été reportée au 7 avril, ceci explique manifestement qu’il y’a une rupture de confiance entre lui et son avocat malgré que ce dernier affirme qu’il défendra Salah s’il reconnait les faits.

Paris et Bruxelles sont liées par l’horreur, c’est la même équipe et les perquisitions qui ont été faites permettent de dire que le réseau a une base logistique mobile qui fabrique des faux documents au niveau des réseaux qui s’activent entre la France et la Belgique, qu’on a retrouvé sur les personnes qui ont commis les attentats de paris, ce qui permis d’identifier les individus qui ont joué le rôle de logisticien, et ceux qui sont recherchés, aussi, ce réseau procure des planques, enfin, ce sont plus d’une trentaine de terroristes des attentats de paris qui sont identifiés, parmi eux les trois terroristes de Bruxelles.

Y’a-t-il une continuité?
Il y’a une continuité idéologique, opérationnelle au niveau structurel, car les opérations menées permettent de recueillir certains nombres d’éléments à la fois scientifiques et matériels qui ont permis d’éliminer Belcaid Mohamed.

Le réseau du 13 novembre est loin d’être démantelé, mais l’erreur est surtout médiatique lorsqu’on a fait de la capture de Salah Abdeslam un succès, alors que ce n’est qu’une étape pour démystifier tout un réseau terroriste capable de semer la mort par tout.
Il reste un travail de haut niveau à savoir identifier ceux qui sont candidat au suicide, savoir les artificiers des explosifs, aussi ceux qui servent de logisticiens, dans ce réseau, certains sont partis en Syrie pour s’entrainer et d’autres sont restés sur le sol européen, ce qui demande de faire la jonction entre ceux qui sont revenus après avoir été confronté à la mort en affirmant leur soif au sang humain.

Salah Abdeslam reste un maillon, et la guerre contre le terrorisme est internationale alors que la vigilance est le mot d’ordre car ce n’est pas fini et peut être d’autres opérations meurtrières sont dans les coulisses, ce qui exige des services concernés une course contre la montre pour préserver les vies et arrêter les candidats aguerris avant de se transformer en monstres.
D’ici le 7avril, la principale question qui se pose aux services belges si Salah Abdeslam était vraiment au courant, ou c’est une vengeance, ou se sont des cellules terroristes autonomes qui s’activent de façon isolée les uns des autres, car la revendication des attentats par Daesh n’est pas significative en elle-même.

Enfin est-ce que les autorités belges ne l’ont pas bien calculé en baissant le niveau d’alerte de 4 à 3, on se dit que le réseau qui a perpétré les attentats de bataclan est composé de plus de 90 individus, après ceux qui se sont faits exploser, ceux qui sont arrêtés en Belgique, le Maroc, l’Autriche, et la Turquie, ils restent des suspects non identifiés car la plus part utilisent des faux passeports de migrants.

L’interpole évoque que plus de 250 000 passeports et pièces d’identités ont été volé et Syrie et en Irak, donc la plus grande menace vient de ces gens qui portent ces passeports et rentrent en Europe sans se faire repérer.

De son côté, le patron de la coordination des renseignements en France D. le Bret auditionné devant la commission de la défense nationale et des forces armées en décembre 2015 à l’assemblée nationale, affirme que la menace reste énorme en présence de ses faux passeports et de l’activité croissante des organisations mafieuses qui vendent des armes.
Aussi, après la victoire contre l’EI sur le terrain, où il reculé, en pendant des territoires et des ressources en pétrole, beaucoup de terroristes demandent à rentrent à leurs pays , il y’a un effet inverse, plus qu’on gagne contre Daesh, plus qu’on risque de voir des « djihadistes » revenir combattre sur le sol européen, ce qui veut dire que l’Europe n’a pas encore vu le piège des migrant malgré l’accord passé avec la Turquie.

Par conséquent, Daesh a instrumentalisé cet affaire et finalement il sert politiquement les partis de l’extrême droit et des groupes populistes et évidement la peur légitime en général, car c’est une poignée de terroristes qui infiltre deux millions voire trois millions de réfugiés,

L’ingéniosité tactique de Daesh a finalement réussie de jeter le trouble dans les sociétés démocratiques pour les pousser à renoncer à leurs propres valeurs pour accueillir des gens en souffrance, et a créé les conditions pour que ces Etats renvoient ces réfugiés en mer,
Cette situation a permis à des personnes qui sont recherchées de revenir sur le sol européen avec des faux papiers pour perpétrer des attentats comme le cas du terroriste Abaaoud qui est l’une des illustrations de cette manipulation,
Daesh a réussi à infiltrer les combattants parmi les réfugiés, et de créer la discorde entre les pays européens puisque aujourd’hui, le problème du terrorisme et de la politique sécuritaire est une affaire de toute l’Europe et les opinions se sont loin d’être unies.

Les débats sur la PNR se ravivent :
Le terrorisme qui a frappé Bruxelles vise l’Europe, et la réponse est européenne, les décideurs doivent travailler ensemble, ce qui ravive le débat autour du PNR européen, voté auparavant par le Canada, l’Australie et les USA, pour maintenir le contrôle des réfugiés et contrôler mieux les frontières extérieures, tout en restant fidèles à leurs valeurs car c’est aussi un combat idéologique, et la pire défaite que pourra connaitre l’Europe c’est d’abandonner ses valeurs.

La question du PNR au niveau du parlement européen demeure au statut quo, car au-delà des débats légitimes, les groupes parlementaires ont des postures idéologiques, et même, l’extrême droite en France refuse l’idée du contrôle de masse, car il la trouve contreproductive.

Dans ce sens, la France a organisé dès le 11 janvier à Paris un sommet international, réunissant les responsables de l’Europe et américains pour stimuler la lutte contre le terrorisme, en se concentrant sur la surveillance des djihadistes en phase de retour des zones de bataille, qu’ils soient d’Al Qaida ou de Daesh, mais persuadés à tuer dans leur sociétés de naissance, alors que Valls a appelé particulièrement les écologistes et la gauche à voter le texte en suspend sous les applaudissements de la droite dans l’hémicycle.

Les ministres européens se réunissent en vue de se mettre d’accord sur ce qui est la menace après que le lien entre les attentats de Paris et de Bruxelles se précise.



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles