Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Jeudi 28 Août à 12:07

Terrorisme au Sahel : Le CS profondément préoccupé, appelle à plus de coordination entre les pays de la région



Le Conseil de sécurité des Nations Unies s'est dit, mercredi, profondément préoccupé par les activités des organisations terroristes dans la région du Sahel, et a appelé les pays de la région à plus de coordination pour assurer une lutte efficace contre ce fléau.



Dans une déclaration du président du Conseil, adoptée par cet organe, les membres du CS se sont dits "profondément préoccupés par les activités des organisations terroristes et par la gravité des menaces que font peser sur la paix et la sécurité les conflits armés, la prolifération des armes et la criminalité transnationale organisée".
 
Dans l'objectif de lutter d'une manière plus efficace contre ces menaces, le Conseil a jugé nécessaire une meilleure coordination des actions entre les Etats de la région.
 
Soulignant l'importance de la maîtrise nationale et régionale de la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel, la déclaration a encouragé "la poursuite de consultations étroites entre les Etats membres du Sahel, de l'Afrique de l'Ouest et du Maghreb, ainsi qu'avec les donateurs régionaux, bilatéraux et multilatéraux et d'autres partenaires afin de soutenir sa mise en œuvre".
 
A cet égard, le Conseil de sécurité a salué le rôle de plus en plus marqué des pays de la région, se félicitant de la création du Groupe des cinq pays du Sahel (G5 Sahel) qui vise à renforcer la maîtrise des initiatives de lutte contre les menaces qui pèsent sur la paix, la sécurité et le développement au Sahel.
 
Les membres du Conseil se sont dits, par ailleurs, inquiets de la situation humanitaire au Sahel, où au moins 20 millions de personnes sont toujours exposées au risque d'insécurité alimentaire et près de cinq millions d'enfants sont menacés par la malnutrition aigüe.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus