Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14



MAP - publié le Jeudi 5 Novembre à 17:05

Tayeb Ouazzani, le marrakchi qui vit la marche verte dans toute sa dimension humaine et émotionnelle






Marrakech - Quarante ans après sa participation à la Marche verte, le marrakchi Tayeb Ouazzani, la soixantaine bien révolue, garde toujours le vif souvenir des fortes émotions de cette épopée marocaine qu'il avait vécu dans toute sa dimension humaine et émotionnelle.
L'acteur associatif qui mettait du cœur dans tout ce qu'il entreprenait au sein de sa communauté allait vivre l'expérience marquante de sa vie cette année de 1975. Quatre décennies se sont écoulées, mais ses souvenirs de cette marche épique n'ont pas pris une ride.

Sa participation à l'évènement marquant de l'histoire contemporaine du Maroc, rehaussée émotionnellement par l'engouement et la hardiesse de sa jeunesse, est source de grande fierté pour ce sexagénaire qui ne cesse d'évoquer, auprès de sa famille, de ses amis et de son entourage, les moments forts de cette mémorable expérience.

Dès l'annonce de cette mobilisation populaire par Feu SM Hassan II, Tayeb, la fibre patriotique à fleur de peau, se dresse aussitôt et répond présent. Il a tenu à être parmi les premiers à se présenter à l'inscription sur les listes des volontaires pour la Marche verte.

Après avoir manifesté son engouement et son enthousiasme à participer à cet évènement majeur sur place Jamae Lafna lors d'un rassemblement spontanée de nombreux citoyens, il se leva très tôt le lendemain matin pour avoir l'honneur des tout premiers sur la liste des volontaires du quartier Riad Zitoun.

Tayeb, actuellement à la retraite, se souvient avec émotion l'ambiance dans le grand cortège de camions et d'autocars qui s'ébranla de Marrakech à destination des provinces du sud. 

Nous étions des dizaines de milliers de marocains, des quatre coins du Maroc, et le long du chemin vers les provinces du sud, c'étaient des scènes de joie, de retrouvailles et de convivialité à chaque rencontre avec les habitants des patelins et localités traversées, se rappelle-t-il.

Des scènes qui me donnèrent toute la mesure de notre marocanité faite de liens indéfectibles entre le Trône et le peuple, une unanimité sur les valeurs sacrées du Royaume et une prompte disposition à consentir n'importe quel sacrifice pour les défendre, relève-t-il.

La Marche verte a donné l'illustration parfaite de la capacité de mobilisation des marocains autour d'une cause fédératrice, explique-t-il en se remémorant avec admiration cette marée humaine en mouvement vers son objectif dans l'ordre, la discipline et une remarquable ambiance de fête et de liesse collectives.

En participant à la Marche verte, j'ai eu la précieuse chance de prendre part à une ''deuxième révolution du Roi et du peuple'' qui est inscrite en lettres d'or sur les annales de l'histoire du Royaume et qui a donné au monde entier l'illustration parfaite de sa force tranquille qui consiste en une parfaite symbiose entre le trône et le peuple, se félicite Tayeb.

               Partager Partager