Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Quand l’ambassadeur algérien à Bruxelles s’autoproclame porte-parole... | via @lemagMaroc https://t.co/F0hTNSg04E https://t.co/kNECBG2gzr



Farmaroc.com - publié le Jeudi 13 Septembre à 11:27

Tariq Ibn Zyad revient à la vie ?






Tariq Ibn Zyad revient à la vie ?
Tariq Ibn Zyad le légendaire "Fatih" (envahisseur) musulman d'origine berbère, est connu pour avoir conduit les troupes berbères depuis les rives du nord du Maroc pour envahir la presque île Ibérique. Sa victoire est restée gravée dans les mémoires à nos jours à travers le nom du rocher de "Gibraltar" qui est une déformation du nom arabe "Jebel tariq" (montagne de Tariq).

Tarik Ibn zyad marqua alors le début d'une période de gloire pour la nation marocaine qui s'est imposée depuis comme principal gendarme du détroit, grâce principalement à la puissante flotte navale que caractérisait le Maroc, ce dernier était réputé aussi bien pour ses bons marins que pour ses valeureux cavaliers.

SM Le roi Mohamed VI semble vouloir redonner la vie ou du moins rendre hommage à cette personnalité historique et ce à travers l'octroi du nom "Tariq Ibn Zyad" à la 1ére de trois Frégates de classe SIGMA commandées à la Hollande. la frégate de type SIGMA est le premier navire de guerre lourdement armé dont dispose le Maroc, le bâtiment compte pour sa couverture sur le radar de recherche/Acquisition Smart-S mk2, dispose de 16 lanceurs du missile antiaérien MICA-VL capable d'engager les cibles à 15km de distance et équipé également du missile antinavire français MM40BLOC3 EXOCET capable de faire couler un navire hostile à 180km de distance, la frégate bénéficie également d'une protection anti-soumarine de pointe grâce d’une-part à un sonar de coque Kingklip et d’autre-part sa capacité de larguer des torpilles de type MU90. Les frégates de classe SIGMA disposent de capacités offensives réelles et très avancées par rapport aux deux frégates de classe Floréal de la marine royale, destinées à remplir un rôle policier non de combat. La frégate "Tariq Ibn Zyad" est la seule parmi ses 2 autres sœurs jumelles à avoir bénéficiée d'une cérémonie de réception avec la présence du roi en personne ; ce qui ajoute plus de sens à la symbolique du nom et passe un message clair à qui de droit. En effet le nom "Tariq Ibn Zyad" n'est pas fortuit mais révèle une volonté royale à récupérer le rôle de leadership dans les eaux du détroit, but qui ne peut se réaliser qu'à travers le renforcement des positions marocaines au nord et la récupération de nos présides et enclaves occupées par l'Espagne.

La stratégie royale prône d'abord « la guerre économique » par l'asphyxie économique des présides Sebta et Melilia, cela à travers un développement global et intégré de la région du nord, d'abord par la construction du port « Tanger-Med», véritable levier économique qui permettra le décollage économique de la région et la création d'emplois stables ce qui mettra fin à la contrebande qui ne profite qu'aux colons Espagnoles des présides. En choisissant d'abord la guerre économique, le Maroc vise à rendre les présides un fardeau économique pour l'Espagne en faisant saigner le budget de Madrid pour la pousser à faire des concessions sur la table des négociations. Après la guerre économique vient le militaire, les réalisations du Maroc au nord se doivent d'être protégées et renforcées par une présence militaire adéquate en mesure de protéger l'édifice pharaonique de Tanger-Med et les infrastructures couteuses investies au nord. Ceci a conduit à l’idée de construction de la base navale de Ksar Sghir, destinée à être la base d'attache des 3 nouvelles frégates de classe SIGMA et la frégate de classe Fremm commandée à la France.

La présence d'une telle flotte navale dans les rives du nord du Maroc, contraindra certains décideurs "conquistador" Espagnoles comme l'ex premier ministre José María Aznar à mieux réfléchir avant de provoquer le Maroc, de plus la présence au nord de 4 frégates redoutables permettra d'affirmer la souveraineté nationale sur nos cieux et nos eaux et constituer un barrage solide devant les flottilles des barons de la drogue.

La décolonisation en méditerranée ne peut intervenir que de façon tripartite entre le Maroc, l'Espagne et l'Angleterre. En effet, les Espagnoles ne pourront jamais espérer récupérer leur souveraineté sur le rocher de Gibraltar tout en continuant d’exercer du colonialisme au sud de la méditerranée par l'occupation injuste de Sebta,Melilia et îles Jaafarines, la présence de la Grande-Bretagne comme 3eme acteur ne peut qu'être bénéfique pour le Maroc qui doit capitaliser sur cet intérêt commun pour renforcer ses relations bilatérales économiques et militaires avec la Grande-Bretagne afin de faire contrepoids face à l'Espagne et améliorer ses conditions de négociations diplomatiques


Tagué : Farmaroc.com

               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles