Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Mohamed RIFKI "El Machriqi" - publié le Dimanche 11 Avril à 05:25

Tant que les choses sont confiées à des imposteurs gâtés




Quand on veut échapper à la solitude ou combattre l’ennui qui comprime le cœur ; quand on veut voir quelque chose qui réjouisse l’âme ou qui réconforte l’esprit, malheureusement tous les désirs demeurent inassouvis et vous ne pourriez deviner l’impact d’un tel refoulement.



Tant que les choses sont confiées à des imposteurs gâtés
Ces déceptions et cet ennui mortel mènent naturellement au pessimisme, et la seule issue de dépassement qui soit alors disponible est d’avoir recours à un passé non lointain, à la nostalgie des beaux souvenirs et des belles soirées artistiques qu’on organisait pendant notre fervente et ambitieuse jeunesse dans cette petite et merveilleuse ville qu’était Azemmour. Cette splendide ville propre, un site romantique privilégié pour les touristes venant de toute part. 
 
Azemmour était vraiment une source d’inspiration et de création poétique et littéraire pour un grand nombre de penseurs, écrivains et poètes de renommée mondiale. On espère toujours revoir la cité historique, modèle de tous les temps, refuge d’imminentes personnalités intellectuelles et artistiques, tels que Roland Barthe, Abdallah Laroui et autres… cette ville des promenades diurnes, des pique-nique agréables sur la rive ouest du fleuve Oum Errabîa ; cette ville, destination de visiteurs venant de partout. 
 
On espère toujours revoir cette ambiance qui réunissait tous les habitants amoureux de l’art pour un spectacle théâtral et musical dans la salle du cinéma El Manar du bon vieux temps! 
 
Ces beaux souvenirs fantastiques nous font revivre les moments les plus heureux d’une adolescence ambitieuse et d’une fervente jeunesse pleine d’amour et de joie. Hélas ! Où sont les amis de ces temps-là qui étaient de vrais amis ? Où sont partis les vrais concitoyens dont le respect était mutuel et qui étaient comme des membres d’une même famille ? Gentillesse, humilité, générosité, respect, amour …! que de vertus ont disparu ! Où sont ces valeurs ancestrales qui faisaient des gens de braves hommes courageux, honnêtes et respectueux ? 

A vrai dire, tout est perdu. Plus rien ne reste de ces valeurs et de ces richesses patrimoniales de cette ville antique. 
 
Il est regrettable de voir actuellement les rues pleines d’ordures puantes qui infectent le paysage, ou les constructions chaotiques refuges de ces « marmots paria » sujets à tous les soupçons! 
 
Où sont passés ce goût, ce sens du savoir faire, ce sens de responsabilité qui faisaient les principales caractéristiques des générations précédentes malgré des moyens rudimentaires. Qu’est-ce qui a amené cette dégradation du goût esthétique et de la responsabilité ?! 
 
Cela a commencé avec la destitution de la présidence du conseil municipal d’une personne chérie des citoyens et dont ils reconnaissent tous les grands bienfaits. Il s’agit du regretté, feu Hadj Mohamed Marouane dont la disparition fatale est survenue comme par malédiction qui frappa toute la cité à cause de la mauvaise foi et de l’hypocrisie de certaines gens que le temps dévoilera plus tard. 
 
A partir de cette époque-là, les habitants ont connu une série de déceptions quant à l’espoir porté sur leurs représentants politiques qui ne feront rien de bien au fil du temps. Aucun d’eux n’a pu assurer la relève et c’est la ville et les habitants qui en payent les conséquences jusqu’à nos jours. Tous leurs efforts ne seront que fictifs et ne favoriseront que des intérêts personnels au détriment de cette malheureuse ville et de ses habitants qui souffrent constamment des besoins les plus élémentaires.
Depuis lors, ni loisirs, ni établissements socioculturels… Et que dire du sport… ? Aucun terrain de sports pour les jeunes ! Où sont l’équipe de Hand ball ? Le Tihad sportif de Football? Les athlètes ? Azemmour a toujours été une pépinière d’athlètes et de joueurs de foot ou de han-ball… Surtout que la ville pullule de jeunes enfants et adolescents auxquels il ne manque que quelques cadres et une simple infrastructure ,si rudimentaire soit-elle , pour les sauver de la délinquance! 
 
Une autre question plus importante se pose actuellement plus que jamais : « Selon quelle stratégie, quelle philosophie, quel principe, quelle logique… la ville d’Azemmour se trouve-elle privée de sa plage au nom et au profit d’El Haouzia, pour qu’elle se trouve privée de tant de ressources dont elle a actuellement besoin pour pouvoir elle aussi se voir développée à l’instar des petits patelins qui connaissent un développement global sur tous les plans, alors que Notre Chère Ville Antique se trouve enfin dépourvue de tout. Même la partie nord au-delà de Sidi Ouadoud jusqu’à l’embouchure et la zone avoisinante appartiennent à El Haouzia !!!! Pourquoi ce géant projet de « Mazagan » ne serait-il pas une ressource solide pour la commune urbaine au moment où celle-ci ne trouve même pas de quoi réfectionner les égouts ? 
 
Comment veut-on que la vie et la sécurité des habitants de notre ville ne soient pas menacée alors que la construction désorganisée et chaotique gagne plus de terrain aux alentours de la ville pour constituer des nids de délinquants et de débauche qui sont directement soupçonnés responsables des différents délits et drames dont sont souvent victimes des habitants innocents ??!! 

A vrai dire, tant que les choses sont confiées à des imposteurs gâtés, qui essayent par tous leurs moyens perfides ou malsains de combattre la « vraie démocratie » et d’écarter ou même d’empêcher les bonnes gens de la ville, connus par leur dévouement et leur amour pour leur ville, de participer à l’action démocratique qui est à la fois un droit et un devoir, eh bien, on ne peut s’attendre qu’au pire des pires !


               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».