Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



MAP - Hicham Boumehdi - publié le Mardi 22 Juillet à 10:49

Tanger, ou la métamorphose d'une ville devenue un pôle de premier plan grâce à la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI




Tanger - La ville du Détroit est devenue, sous le règne de SM le Roi Mohammed VI, le symbole de la vision éclairée du Souverain en matière de développement durable impulsé par les grands chantiers structurants, qui ont fait de Tanger un pôle de développement de premier plan sur aux niveaux national et régional.



Depuis l'accession de SM le Roi Mohammed VI au trône de Ses glorieux ancêtres, la ville de Tanger et sa région s'est transformée en véritable chantier visant à capitaliser sur la position stratégique de la ville à la croisée des chemins entre l'Afrique et l'Europe, la Méditerranée et l'Atlantique, en vue d'assoir une plate-forme propice aux investissements et propulser le développement économique et social du Nord.
 
Grâce à la vision éclairée de SM le Roi Mohammed VI, une importance particulière a été accordée au renforcement du réseau des infrastructures industrielles, logistiques et touristiques, afin d'améliorer la connectivité du pôle Tanger et d'attirer les investisseurs et opérateurs économiques nationaux et étrangers à s'installer dans la région.
 
Le chantier le plus emblématique lancé dans ce cadre est le méga complexe portuaire de Tanger Med, conçu pour être le fer de lance de la stratégie de développement de la région. Situé idéalement sur le détroit de Gibraltar à la croisée de la seconde voie maritime la plus fréquentée au monde et du passage mondial Est-Ouest entre l'Europe, l'Asie, l'Afrique et l'Amérique et emprunté par plus de 100.000 navires par an, enregistrant ainsi 20 pc du trafic mondial de conteneurs.
 
Ce projet titanesque, dont les travaux ont été lancés en 2004 et qui couvre 9 km de côtes pour un investissement global de quelque 7,5 milliards d'euros de fonds publics et privés, se divise en plusieurs structures, notamment les ports à conteneurs Tanger Med I, entré en service en 2007 avec une capacité de traitement de 3 millions de conteneurs EVP (équivalant vingt pieds) par an et Tanger Med II, dont les travaux sont en cours et qui aura une capacité de 5 millions d'EVP.
 
Le complexe compte aussi le port Tanger Med Passagers, destiné au trafic des particuliers et des camions TIR avec une capacité de traitement de 7 millions de passagers et de 700.000 camions TIR par an, ainsi que le terminal des hydrocarbures d'une capacité de plus de 500 mille m3 de produits pétroliers. 
 
Un ensemble d'infrastructures routières et ferroviaires a été développé pour relier le port Tanger Med et accroitre son impact. En effet, la région a connu en 2005 le lancement de la première phase du système de transport multimodal avec une autoroute Rabat-Tanger longue de plus de 220 km, complétée, en 2008, par le tronçon reliant le port Tanger Med au réseau autoroutier. 
 
Dans le même sens, il a été procédé au dédoublement de la route nationale N 2 reliant Tanger à Tétouan, à la mise en service de l'autoroute Tétouan-Fnideq et à la construction de la rocade méditerranéenne reliant Tanger à Saidia.
 
En parallèle à ces efforts, les infrastructures de chemins de fer ont été renforcées à travers la création d'un nouveau tronçon de 54 km afin de relier Tanger au complexe Tanger Med, en plus de l'électrification de la ligne ferroviaire Tanger-Ksar El Kébir.
 
Ce système de transport multimodal s'enrichira par l'introduction de la Ligne à grande vitesse (LGV), dont la première tranche reliera Tanger à Casablanca pour porter le nombre de passagers sur cet itinéraire de 2 millions par an actuellement à près de 8 millions par an à partir de 2015, et la réduction de la durée du trajet entre les deux villes de 4 h 45 min actuellement à 2 h 10 min. 
 
Cette politique des chantiers structurants a fait ses preuves en permettant de rendre la région attractive pour de nombreuses grandes firmes internationales, notamment le groupe Renault-Nissan qui a ouvert son usine à Melloussa, près de Tanger, réalisée sur un terrain de 280 hectares pour un investissement global de 1,1 milliard d'euros.
 
L'importance de cette usine, qui atteindra, à l'horizon 2015, une capacité de 400.000 véhicules/an et générera 6.000 emplois directs et 30.000 indirects, réside dans sa vocation d'encourager l'implantation de tout un tissu d'équipementiers et créer un nouveau circuit économique, en plus de consolider l'orientation du Maroc vers les métiers d'avenir.
 
Cette dynamique de développement s'est aussi traduite par le lancement de grands projets structurants dans le domaine touristique et urbanistique, notamment la reconversion du port de Tanger ville en un port de loisirs et de croisières, rendue possible grâce à la mise en service du complexe Tanger Med, et la création de la nouvelle ville de Chrafate, à la croisée des chemins entre Tanger, Tétouan et le port Tanger Med, ainsi que de plusieurs centres et noyaux urbains (Ibn Battouta, Gzénaya, Ksar Essghir).
 
Au-delà des projets structurants, la vision royale pour le développement de la ville du Détroit entend ériger la cité en véritable métropole internationale, un hub attractif et structuré qui offre l'ensemble des services et des commodités et un cadre de vie agréable pour ses habitants, les investisseurs et les visiteurs de la ville.
 
C'est ainsi que le programme Tanger-Métropole a été lancé en septembre 2013 par SM le Roi Mohammed VI pour le développement intégré, équilibré et inclusif de la ville via le renforcement de ses infrastructures urbaines, culturelles, économiques et sociales.
 
Ce plan de développement, qui s'étale sur une période de cinq ans (2013/2017), prévoit la mobilisation de 7,66 milliards de dirhams d'investissements et concerne les domaines de l'équipement urbain (routes, infrastructures), de la culture, de l'économie, des services sociaux, de l'environnement en plus du volet religieux, dans une vision prospective visant à structurer le développement de Tanger et pallier aux dysfonctionnements causés par la croissance rapide et parfois incontrôlée de la ville. 
 
L'année 2017 a été fixée comme date butoir du programme car la plus part des principaux projets structurants de la région (le port Tanger Med 2, la reconversion du port de Tanger ville, la Ligne à grande vitesse Tanger-Casablanca) entreront en service à cette période, d'où l'importance de les accompagner d'une mise à niveau globale de la ville.
 
Ce programme reflète le passage à la vitesse supérieure dans le processus de développement tous azimuts de la ville lancé depuis l'intronisation de SM le Roi Mohammed VI, ayant assuré une véritable renaissance de cette ville ouverte et dynamique.
 
La Haute sollicitude dont le Souverain entoure la ville de Tanger et sa région a eu pour effet de métamorphoser la ville et de la placer en pôle position sur la voie de devenir l'une des agglomérations urbaines les plus modernes et les plus attractives au niveau régional et international.


Tagué : Tanger Med

               Partager Partager