Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



Adam Sfali - Lemag - publié le Mercredi 20 Mars à 10:11

Taïwan verse des sommes d’argent aux comptes des dirigeants du Polisario




Bruxelles : Le représentant de Taïwan auprès de l'UE et de la Belgique, Tung Kuo-yu, a remis à Bruxelles la somme de 105.370 euros offerte par le gouvernement taïwanais aux dirigeants du Polisaio.



Tung Kuo-yu  Ambassadeur de Taïwan à l'UE
Tung Kuo-yu Ambassadeur de Taïwan à l'UE
Le disant, aide destinée aux 'détenus sahraouis dans les camps de Tindouf ', l'eurodéputé pro-polisario et ancien ministre des Affaires étrangères de Slovénie Ivo Vajgl, refoulé récemment de Casablanca par les autorités marocaines, s’est félicité de ce don, qu'il a qualifié, fruit d’une compagne de communication polisarienne à Taïwan.

Les préposés à la propagande du Polisario ainsi que ses soutiens européens, indique Ivo Vajgl, se sont portés volontaires, pour propager leur version du conflit du Sahara et que cela a donné résultat, ce premier don financier Taïwanais, versé dans les comptes de Mohamed Abdelaziz et ses lieutenants.

Pour sa part, le représentant de Taïwan auprès de l'UE et de la Belgique, a indiqué, selon The Central News Agency, que ses interlocuteurs polisariens et leurs soutiens européens, lui ont fait part des conditions de ‘vie difficiles des sahraouis à Tindouf qui vivent dans la misère et la privation’, imputant devant lui, la responsabilité de cette situation, au Maroc.

A noter que selon Catherine Libert du service d'aide humanitaire de la Commission Européenne, les dirigeants du Polisario ont englouti depuis 1993 et jusqu'à aujourd'hui, un total financier d’aide humanitaire de plus de 194 millions d'euros.

Leurs très lucratifs postes, expliquent leurs positions ; les blocages dans lesquelles, ils s’évertuent à y perpétuer le dossier du Sahara, refusant le referendum qu’avait proposé le Roi Hassan II, et le plan d’autonomie que propose le Roi Mohammed VI.   

A noter également que Taïwan n’entretient pas grandes relations avec le Maroc, à cause du soutien de ce dernier, aux positions de la Chine dans son conflit avec cet Etat insulaire.

               Partager Partager


Commentaires