Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Omar Boutéglifine - publié le Mardi 28 Janvier à 16:32

Stratégies pédagogiques






Nul ne peut contester aujourd’hui la nécessité d’introduire des stratégies dans notre organisation, dans la résolution de problèmes et dans toutes nos actions de la vie quotidienne. Agir avec stratégie c’est adopter une méthodologie en vue de diminuer l’effet du hasard, éviter le tâtonnement et économiser le coût en toutes ressources.

Dans le domaine de l’enseignement, en particulier, une super- stratégie s’impose du sommet à la base pour structurer et maîtriser les actions éducatives. Ce n’est qu’au sein d’une stratégie bien définie qu’on peut se retrouver, évaluer minutieusement et se corriger éventuellement. Nous présentons ci-dessous une idée succincte de ce que nous entendons par "Stratégie pédagogique".

1) Vers une définition de la stratégie :
« Une stratégie est un art de combiner en vue de la victoire » (Nouveau Petit Larousse 1969).

Combiner signifie assembler les éléments nécessaires dans un ordre bien déterminé pour réaliser une tâche et nous considérons que la victoire au sens pédagogique désigne la réussite de la tâche à accomplir.

Le dictionnaire mathématique de la Presse Universitaire de France (1ière édition 1979) rattache la stratégie à la notion de jeu et définit la stratégie d’un joueur comme une description complète de la manière dont devrait se comporter le joueur en présence de chaque circonstance possible, à chaque tour de jeu. Il ajoute que dans un jeu fini, si l’on connaît les stratégies des joueurs, on peut prévoir le déroulement et le résultat.

Nous nous inspirons de ces deux définitions pour donner un sens à la stratégie pédagogique comme étant d’une part une description complète de la manière dont devrait se comporter l’enseignant ou l’élève dans une situation de pédagogique en vue de la réussite dans la tâche assignée à chacun. Nous avons également attribué à la "Stratégie pédagogique" un caractère systémique qui lui donne une dimension qui dépasse celle d’une simple méthode.
Lorsqu’on parle de méthode on fait allusion à un concept de résolution vrai, souvent adopté par l’enseignant pour valider un fait à l’aide d’un raisonnement valable, la méthode peut servir de modèle à l’élève, par contre la stratégie relève d’un art personnalisé et nous lui avons laissé la possibilité d’échouer comme peut être une stratégie militaire conduisant à une défaite.

La stratégie est aussi une conception, c’est la conception d’un projet pour faire face à la problématique donnée. C’est également une modélisation dans la résolution de problème par exemple.

Dans toute discipline, l’apprentissage commence par l’enseignement et continue (sans se terminer ) avec l’évaluation. C’est pourquoi nous avons jugé utile de parler des stratégies pédagogiques depuis l’enseignement jusqu’aux performances en distinguant ainsi : les stratégies d’enseignement et les stratégies d’apprentissages et
de performances chez les élèves.

2) Les Stratégies d’enseignement :

Berger-Brunwig [1] présente la stratégie d’enseignement comme manière dont l’enseignant ou les élèves vont agencer les  ressources, utilisant les contraintes ou résister, donc en définitive la stratégie d’enseignement est la manière d’organiser les différents composants. Elle nécessite la présence d’un certain nombre de
composants :

*) Le produit : Le produit ou sortie est l’assimilation de la situation pédagogique à un processus de production qui permet de le caractériser comme un système.

Le produit résulte de l’activité de la classe, c’est-à-dire des interactions qui s’instaurent entre l’enseignant, les élèves, les ressources et les contraintes, grâce à la méthode employée.

*) L’entrée : l’entrée du système étudié - par exemple une activité d’apprentissageest constituée par les élèves qui vont faire l’objet d’une certaine transformation au cours du processus, mais peut aussi être caractérisée comme le produit de la situation précédente. Entrée et sortie (produit) correspondent à deux rapports privilégiés de la situation éducative avec son environnement, elles en manifestent à la fois la dépendance et l’influence.

*) Les ressources : Le temps et l’énergie que l’enseignant consacre à préparer le travail pour lui-même et pour ses élèves, le temps et l’énergie que les élèves dépensent pour apprendre, c’est à dire leur travail mais aussi leur motivation, les programmes, le matériel didactique, l’équipement, les locaux constituent des ressources.
*) Les contraintes : Les règlements, le nombre d’élèves par classe, le niveau de formation des enseignants et l’insuffisance des ressources constituent les contraintes.

*) La rétroaction et l’évaluation : Les réponses des élèves, leurs réactions, celles des parents ou des autorités hiérarchiques apportent des informations qui peuvent modifier la stratégie.

La stratégie d’enseignement intervient du côté de l’organisation de l’enseignement et l’apprentissage.

Elle consiste à présenter l’enseignement sur la base des
ressources existantes en faisant un choix didactique parmi tant d’autres, à prendre connaissance des modèles dans la limite du programme enseigné.

La stratégie d’enseignement est une action essentielle dans l’édification des stratégies d’apprentissage et de performance chez les élèves. C’est elle qui attire l’attention de l’élève, le motive, lui apprend les méthodes de travail et favorise en lui l’évocation.

3) Stratégies d’apprentissage et de performance chez les élèves :
Une stratégie d’apprentissage est la manière dont l’individu gère son apprentissage. De telles stratégies se déploient dans les situations où l’élève apprend, elles se réalisent par l’apprenant dans le sens du procédural au structural par le biais d’activités visant essentiellement l’instauration de modèles pour diverses situations que l’on rencontre fréquemment.

Elles sont en lien direct avec les stratégies d’enseignement puisque ce sont ces dernières qui les orientent.

Si les stratégies d’enseignement sont souvent gérées par l’enseignant, les stratégies d’apprentissage sont individualisées et attachées aux compétences de chaque élève.

L’intérêt de ces stratégies est de structurer les concepts nouvellement introduits, autrement dit, conceptualiser les objets rencontrés dans les situations pédagogiques.

Une stratégie de performance est celle que l’individu (enfant ou adulte) met en oeuvre face à un problème.

Elle peut avoir lieu après un certain nombre de stratégies d’apprentissage et consiste aussi à structurer des situations mais souvent dans le cadre d’une évaluation des précédentes.

La structuration dans ce cas consiste à faire appel aux structures existantes pour entamer des procédures, il s’agit donc de la recherche d’un modèle parmi ceux qui sont déjà structurés dans la mémoire et qui répond à la situation problème.

La stratégie d’apprentissage et la stratégie de performance ont une même direction mais elles ont des sens inverses puisque la première se fait des procédures (comme exercices) aux structures (de la mémoire) et la seconde part des structures (de la mémoire) pour montrer la performance en appliquant des procédures (en répondant par exemple aux questions).

La stratégie d’apprentissage (ou de performance) est donc un processus opérant dans un système de structures et de procédures en vue de construire une notion (phase de conceptualisation) ou de manifester une compétence (phase d’évaluation).

Ce processus stratégique peut être long ou spontané à la simple lecture de l’énoncé d’un problème selon la pratique de la typologie à laquelle il appartient Il renvoie à différentes phases, lors de l’exécution de la tâche, dans lesquelles sont mis en jeu beaucoup de paramètres : conceptuels, didactiques et ceux qui sont liés à l’histoire et aux compétences de l’élève.

4) Brève conclusion :
Dans les domaines de l’enseignement et de l’éducation, l’absence des stratégies pédagogiques à différents niveaux de la hiérarchie conduit certes au dysfonctionnement du système éducatif et donne naissance à des actions aléatoires des opérateurs pédagogiques.

Au niveau de l’enseignement, la conception d’une Stratégie pédagogique ne doit se faire qu’à partir des unités que forment les stratégies d’enseignement, d’apprentissage et de performance.

Les stratégies d’enseignement sont souvent entamées par le professeur en collaboration avec les autorités pédagogiques, et les stratégies d’apprentissage et de performance sont adoptées par élèves qui apprennent et s’évaluent.



               Partager Partager