Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



Hamid Soussany - publié le Dimanche 30 Septembre à 15:42

Strasbourg: inauguration de la plus grande mosquée de France






Strasbourg: inauguration de la plus grande mosquée de France
La grande mosquée de Strasbourg a donc été été inaugurée officiellement ce jeudi 27 septembre en présence de Manuel VALLS, Ministre de l'intérieur et des cultes, représentant Le Président de la République, François Hollande, et d'une importante délégation marocaine, conduite par le Ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Taoufik, ainsi que plusieurs élus et personnalités religieuses, politiques et intellectuelles, dont Mohamed Moussaoui, Président du Conseil Français du Culte Musulman.

C'est maintenant la plus grande mosquée de France, édifiée sur un terrain de plus de 10 000m2, dont plus de 2700m2 bâtis, pouvant accueillir plus de 1500 fidèles, dont 500 femmes en mezzanine.L'esprit andalous orne de beauté son intérieur, avec ses 500 000 pièces de zellige et mosaïques colorées, importées du Maroc, et posées à la main des artisans marocains de Fès. Au-dessus des motifs géométriques que forment les zelliges, les artisans marocains ont écrit une sourate du Coran, dont la transcription calligraphique court sur les quatre murs de la grande salle. Sa belle coupole de cuivre qui culmine à 24 mètres témoigne de la visibilité de l'émergence de l'islam de France. Son cadre extérieur verdoyant, au bord de l'eau, lui assure une imposante prestance sereine.
Le projet qui date de 1993 a coûté 10,5 millions d'euros, dont 26% financés par les collectivités locales grâce aux spécificités du droit d'Alsace-Moselle, 37% par le Maroc, 13% par l'Arabie Saoudite et le Koweit, et des dons des fidèles.

(( L'Islam de France c'est aussi la France ! ))


« Cette Grande mosquée, implantée à moins de deux kilomètres de la cathédrale Notre-Dame, a la force du symbole. Elle donne à l'islam son envergure, son éclat, sa grandeur, elle donne à l'islam toute sa place. Oui, l'islam, deuxième religion de notre pays, a toute sa place en France car l'islam de France, c'est aussi la France » c'est indéniablement la plus belle déclaration de la cérémonie d'inauguration de la Grande Mosquée de Strasbourg, prononcée sous les applaudissements de l'assistance, par Manuel Valls, Ministre de l'intérieur. Au passage, il rend hommage à la « sagesse des responsables du culte musulman » et à « la maturité dont ont fait preuve les musulmans de France » après la diffusion sur internet du film islamophobe "L'innocence des musulmans" et les caricatures de Mahomet publiées par Charlie Hebdo en France.

Mais le ministre de l'Intérieur a lancé un avertissement : « La République sera intransigeante avec ceux qui entendent la contester et je n'hésiterai pas à faire expulser ceux qui se réclament de l'islam et représentent une menace grave pour l'ordre public et qui, étrangers dans notre pays, ne respectent pas nos lois et nos valeurs. Je n'accepterai pas les comportements des salafistes et autres groupes qui défient la république. Il est temps que l'islam de France prenne ses responsabilités et s'organise pour traiter avec l'Etat les vrais problèmes : financement des lieux de cultes, formation des imams et des aumôniers, gestion du pèlerinage à la Mecque ».

Bien que certains musulmans présents n'ont pas appréciés l'intrusion des ''salafistes et des hors la loi'' dans cette belle cérémonie d'un islam apaisant. Une intrusion qualifiée ''d'attitude paternaliste'' et ''d'injection'' qui ne les concernent pas.

A mon sens, le Ministre de l'intérieur et des cultes se trouve également, dans son rôle en évoquant des questions liées à l'ordre public, eu égard à une actualité récente.
(( Un rêve devenu réalité ))

S'ily 'avait qu'un discours à entendre, c'était sans doute celui d'Abdallah Boussouf, l'ancien recteur de la mosquée de Strasbourg. Cette remarque pertinente, est celle d'un journaliste français présent.

Abdallah Boussouf est l'initiateur du projet de la grande mosquée de Strasbourg, il était à la tête de la coordination ayant emporté l'adhésion de la Municipalité, au détriment d'une autre coordination concurrente, présidée par M. Bouamama, universitaire d'origine algérienne.

Dans son intervention, M. Boussouf s'est souvenu avec émotion des (( dons de chrétiens, de juifs, d'athées, de prisonniers, pour que ce projet puisse voir le jour. Cela je ne l'oublierai jamais)). Il a également rappelé cette anecdote, qui donne une grande dimension humaine à l'édifice: (( à l'origine du projet, le Maire de l'époque m'avait demandé si nous serions solvables. Tout ce que j'avais, c'était une mallette remplie des bijoux de femmes musulmanes de Strasbourg, grâce à cette mallette, grâce à ces femmes nous avons pu réaliser notre rêve. Je souhaite que ces femmes aient toute leur place dans cette mosquée et dans les instances dirigeantes.)) Il met l'accent sur le dialogue inter-religieux, en rappelant ses bonnes relations avec les représentants de l'Eglise et de la communauté juive dont le grand rabbin René Gutman avait également pris la parole.

M.Boussouf, fustige habilement les laïcards au Maroc dont la laïcité est basée sur sur le rejet de la religion là où les laïques de France sont plus tolérants et reconnaissent la liberté religieuse.

L'ancien Strasbourgeois, ancien recteur de la mosquée de Strasbourg, devenu Secrétaire général du CCME ( Conseil de la Communauté Marocaine à l'Etranger), après un passage par Bruxelles, n'oublie pas que c'est ici qu'il a fait ses premières armes. A la fin de la cérémonie, sur le l'esplanade de la mosquée, sourire aux lèves, il est à l'aise, il donne des interview en langue arabe aux chaînes arabes, en français aux chaînes françaises, interrompues par des accolades, en parlant Rifain, à ses anciens amis de Strasbourg.
Abdellah Boussouf, vient de passer avec brio l'examen de passage, qui lui ouvrira probablement la voie vers d'autres responsabilités.

La cérémonie de l'inauguration s'est déroulée sans fausse note, le savoir faire des marocains était à l'honneur. Ici, c'est du concret. Désormais, la plus grande mosquée de France est d'obédience marocaine.

 - Strasbourg le 28 septembre 2012 -


Tagué : Hamid Soussany

               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Octobre 2016 - 19:04 L'école, écosystème

Jeudi 6 Octobre 2016 - 12:02 Des législatives 2.0