Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



Amine MERNISSI - Directeur de la rédaction Marance - publié le Jeudi 6 Décembre à 19:33

Sortir des bidonvilles, certes. Mais pour entrer dans quoi ?




« Une fois qu’on est sorti du bidonville, on entre dans quoi ? » Telle est la question qui (re)met l’homme au centre de l’enjeu colossal que représente l’éradication des bidonvilles dans notre pays. Laissons un instant les chiffres et les courbes, et revenons à l’essentiel : celles et ceux qui, une fois qu’ils ont laissé derrière eux un taudis, franchissent le seuil d’un nouvel habitat.



Amine MERNISSI
Amine MERNISSI
La conférence internationale qui s’est ouverte à Rabat le 26 novembre dernier, a vu juste.  « Sortir des bidonvilles, un défi mondial pour 2020 » en tant que thématique de cette conférence, prend la pleine mesure du défi. Et il est avant tout humain. Car quand bien même le Maroc aura éradiqué (complètement ce sera difficile) les bidonvilles, quelle(s) solution(s) de remplacement offrira-t-il à ses citoyens ? Et là, il ne s’agit pas de soulever la question de « quatre murs et un toit » mais belle bien d’amélioration du cadre de vie, de qualité du bâti, de convivialité des espaces, en somme d’un meilleur vivre ensemble.

La conférence de Rabat, fort intéressante au demeurant, car elle a vu défiler les plus grands experts internationaux en la matière, a peut-être laissé de côté un élément intéressant à explorer. Il s’agit tout simplement de l’usager ! Il aurait été très enrichissant d’écouter des ex-bidonvillois, s’exprimer sur leur expérience. Relatant le passage d’un habitat insalubre à celui d’un habitat nouveau. Leur vécu, leur appréciation, voire leur critique… Il y aurait eu sûrement beaucoup à apprendre, peut-être à rectifier, à partir de l’écoute de ces témoignages. Gageons que devant un parterre constitué d’autant de responsables et d’officiels, le message (sans langue de bois évidemment) aurait permis de révéler bien d’autres défis à venir…

http://www.marance.info/Sortir-des-bidonvilles-certes-Mais-pour-entrer-dans-quoi_a698.html



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Octobre 2016 - 19:04 L'école, écosystème

Jeudi 6 Octobre 2016 - 12:02 Des législatives 2.0