Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Khalid Abouchoukri - MAP - publié le Lundi 6 Juin à 12:39

Sonné par les attentats, le tourisme turc se cherche de nouveaux débouchés






Pour relancer un secteur en chute libre, les professionnels du tourisme turc se tournent vers les pays du Moyen-Orient pour combler la baisse du nombre de touristes russes et européens qui se détournent de la Turquie, une "désertion" nourrie par les attentats et la crise diplomatique entre Ankara et Moscou due à la descente en flammes d'un bombardier russe par l'aviation turque.

Dans cette atmosphère d'inquiétude montante, le contexte sécuritaire pèse lourdement sur l'industrie touristique. Depuis les législatives de juin dernier, l'état de la sécurité s'est dégradée avec la reprise des attaques meurtrières de la rébellion du PKK dans les zones urbaines (sud-est du pays) marquant un début de déclin spectaculaire des visiteurs.

Puis six attentats-suicides en huit mois dont l'un ciblant, dans une apparente tentative de frapper le tourisme, le cœur historique d'Istanbul, l'une des destinations les plus prisées de l'offre culturelle avec Cappadoce (centre) célèbre pour les vols de montgolfière, et la pire crise diplomatique avec la Russie, qui a touché de plein fouet la station balnéaire d'Antalya, semblent avoir porté l'estocade au secteur en croissance exponentielle cette dernière décennie, a expliqué à la MAP Tayyar Gül, président de l'association des hôteliers d'Antalya.

Le terrorisme, les violences et le tourisme ne font pas bon ménage ensemble. "Nous suivons les développements avec la douleur et la peur", a-t-il déploré.

Cette station sur la Méditerranée a attiré, en 2015, plus de 2,8 millions de touristes russes, deuxième plus gros contingent derrière les allemands, mais au meilleur des cas ils seront largement moins d'un million sans compter les annulations des tours opérateurs allemands.

"Les perspectives sont peu réjouissantes et 2016 sera une année de grosses pertes, désastreuse" pour le secteur avec aussi des estimations de pertes de milliers d'emplois saisonniers, a-t-il affirmé catégorique.

Rien que pour le premier tiers de 2016, les arrivées de Russie ont dégringolé de 68 pc (97.177 visiteurs) et le total des touristes de 16,5 pc à 5,82 millions avec un pic de moins 28 pc pour le seul mois d'avril, selon les données publiées par le ministère.

Cette chute libre est la pire enregistrée depuis mai 1999 quand les arrivées avaient, à l'époque, diminué au milieu des affrontements entre les forces de sécurité et la guérilla du PKK après l'arrestation de son leader historique Abdullah Öcalan.

Cette quête à combler les dégâts en se développant davantage dans le marché moyen-oriental est justifiée par le fait que les touristes de ces pays sont "plus dépensiers que les Européens et les Russes", a estimé Huseyin Kirk, président de l'Association des Agences de voyage et de tourisme du Moyen-Orient qui compte 250 agences.

Les professionnels, soutenus par le pouvoir, envisagent même de créer un "village arabe", qui s'inscrirait dans la lignée de l'expansion depuis les années 2.000 du tourisme halal en Turquie, afin d'encourager les touristes des pays du Golfe et du Moyen-Orient à visiter le pays.

Et pour cause, ils étaient 2,5 millions de touristes venus des pays du Moyen-Orient (Emirats Arabes Unis, Bahreïn, Qatar, Koweït, Irak, Liban, Jordanie, Arabie Saoudite, Yémen et Israël) en 2015 en plus des 1,7 million d'iraniens ayant également choisi la Turquie pour leurs vacances, selon le ministère du Tourisme.

Mais si le problème se pose au niveau du taux d'occupation hôtelière, les recettes générées ne risqueront pas de s'effondrer pour autant, a-t-il rectifié "puisqu'un million de touristes du Moyen-Orient équivaut à 7 millions de touristes européens en terme d'argent dépensé, avec une moyenne de 1.500 dollars par jour par touriste arabe quand un européen n'en dépense que 40".

Ainsi, selon Kirk, l'important est de préserver le montant de l'argent dépensé par ces touristes, qui privilégient en premier lieu Istanbul, pas le nombre de touristes afin de sauver les meubles, de s'en sortir avec le moins de dommages en cette période de vaches maigres.

Toutefois, les pertes des revenus pourraient atteindre les 15 milliards de dollars et le nombre des arrivées chuter de 30 pc à la fin de l'année comparés à 2015, selon le président de l'association des investisseurs dans le tourisme (TYD) Murat Ersoy. 

Le secteur a engrangé 34 milliards de dollars en 2014 (35 millions de touristes) et a déjà lâché du lest en perdant 8,3 pc des revenus à 31,5 milliards de dollars en 2015 marquée par la reprise des violences du PKK et deux scrutins électoraux.

La descente en vrille pourrait ne pas s'arrêter de sitôt face au risque terroriste, le pays étant depuis des mois en état d'alerte maximum contre des attaques tant des djihadistes que des rebelles Kurdes.

En effet, les professionnels du secteur, qui représente plus de 5 pc du PIB, ne baignent plus dans l'optimisme. L'Association des Hôteliers de Turquie (TÜROB) prévoit une baisse à deux chiffres en termes d'arrivées à fin 2016 avec une diminution significative des taux d'occupation hôtelière à travers tout le pays et principalement Istanbul où il a déjà été de 50,3 pc en avril dernier.



               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».