Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Mohammed Alaoui Barnoussi - publié le Jeudi 15 Mai à 22:52

Skhiratgate : la montagne a accouché d'une souris... au prix fort






Le Forum « Skhiratgate MRE » du samedi 10 mai 2014, organisé par le ministère chargé de la communauté marocaine résidant à l’étranger, est un flop médiatique mettant à jour la non-maîtrise du dossier MRE et la déficience intellectuelle qu’incarnent les initiateurs de l’évènement.

Une concertation avec la société civile genre « Fastfood » ne s’improvise pas en une demi-journée, puisque la matinée a été consacrée aux prises de paroles d'ouverture des officiels ! Un vrai dialogue est un travail d’institutions initiées à cet effet avec des synthèses d’études établies sur une longue période et sur un échantillon large et représentatif.

Vouloir séduire une minorité recensée, à la vieille méthode, rappelant les pratiques de jadis « amicales » est révolu. Où sont nos élites, nos intellectuels, nos artistes, nos vraies ONG … de la diaspora marocaine ? Vous ne les trouverez pas parmi les convives ou au moins une minime partie venue faire un voyage d’agrément. Quant aux aboyeurs et rabatteurs, eux étaient les bienvenus au festin.

Pendant que le gouvernement de Benkirane révise les budgets en combattant les gaspillages, voilà qu’un Ministère, qui a la charge de rapatrier des devises, profane les règles en vigueur et se lance dans la démesure en organisant un méga forum très coûteux et sans retour sur investissement. Le théâtre était plein à craquer, les spectateurs applaudissaient, debout à la Pékinoise, des acteurs bien arrimés dans leur fauteuil sur l’estrade. Le culte de la personnalité était présent faisant pâlir les prédécesseurs conviés pour la circonstance. Quel spectacle !

Les invités sont repartis gonflés sans savoir, pour une majorité, pourquoi ils étaient venus. Les vrais maux des MRE n’ont pas été évoqués, qu’en est-il des revendications concernant la participation à la chose politique ou tout simplement l’application d’articles de la nouvelle constitution les concernant. Il a été question seulement d’un mini-dialogue avec une minorité de la société civile appelée associations courtisanes.

Pire encore, dans cette affaire, le ministre se conduit en véritable pyromane, il prend le risque d'opposer les associations MRE les unes contre les autres, un tissu associatif MRE qui souffre déjà de ses divisions.

Dans l'attente d'un compte rendu et des recommandations qui tardent à venir, pour l'instant c'est le triomphe du vide et du silence. Nous, contribuables, sommes en droit de nous poser des questions sur l'opportunité d'un tel gâchis, tout semble indiquer que la montagne a accouché d'une souris !!

Mohammed Alaoui Barnoussi
Syndicaliste et Acteur Associatif-Paris-



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles