Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14



Adil Alifriqui - Lemag - publié le Lundi 6 Janvier à 10:39

Séparatisme en Catalogne : Que ferait le Maroc ?




Lemag : Les séparatistes catalans, avec en tête de leur file, l’actuel gouvernement autonome de la région, dirigé par le président Artur Mas i Gavarró, ont entamé une campagne internationale pour récolter des soutiens à leur ‘cause’ indépendantiste, le Maroc et l’Algérie auraient été approchés dans ce sens.



PH Archive
PH Archive
Ayant désigné le 9 novembre prochain comme date d’organisation d’un referendum d’autodétermination en Catalogne, le gouvernement indépendantiste catalan a entamé une série de contacts à l’international, pour obtenir des soutiens à son entreprise, en Europe et dans le monde.

Face à l’intransigeance de Madrid qui refuse toute action qui porterait atteinte à son intégrité territoriale, les catalans indépendantistes souhaiteraient, internationaliser leur cas, pour mieux mettre Madrid sous pression.

Ainsi, après avoir obtenu un soutien de principe des britanniques et des scandinaves et ayant récolté un refus d’intervention en leur faveur, des Français et des Allemands, les séparatistes catalans auraient écrit à Rabat et à Alger pour leur demander leur soutiens.

Selon le quotidien londonien Al Quds Al Arabi, le gouvernement indépendantiste catalan aurait en effet adressé des messages dans ce sens, aux deux grands maghrébins.

Si aucune annonce officielle sur ces deux messages, n’a été faite, aucun démenti non plus, n’a été publié de la part du gouvernement catalan à ce sujet, précise le journal arabophone londonien.

Selon la même source, la future Catalogne ‘indépendante’ voit avec grand intérêt stratégique, ses relations avec le Maroc, puisque une large partie de son économie dépend du royaume marocain.

En effet, la Catalogne exporte annuellement pour 3 milliards d’euros de biens et de services vers le Maroc, alors qu’une grande majorité des nombreuses entreprises espagnoles investissant au royaume, sont catalanes.

Sur un plan démographique, les indépendantistes catalans considèrent avec grand intérêt, les 250000 marocains résidents dans leur région.

Cette communauté de MRE, compte en son sein, une 30aine de milliers de naturalisés, lesquels auront droit de vote, au prochain referendum d’autodétermination, leur oui pour l’indépendance est lorgné.

Concernant l’Algérie, sa réputation de grande supportrice du séparatisme où qu’il soit, a encouragé les catalans à vouloir d’Alger, le même soutien que les séparatistes du Polisario.

Les catalans se souviennent que dans les années 70, le pouvoir algérien avait soutenu les séparatistes dans les Iles Canaries et avait donné refuge en Algérie à l’organisation ‘terroriste’  basque ETA.

La question catalane irait-elle ombragé les relations de Rabat avec Madrid, comme le fait intermittemment la question du Sahara ? Le Maroc obtient il là une carte de négociation face à sa lunatique voisine du nord ? Ou le respect de l’intégrité territoriale des pays est il ‘dogme’ immuable de la diplomatie marocaine?



               Partager Partager


Commentaires

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Octobre 2016 - 19:04 L'école, écosystème

Jeudi 6 Octobre 2016 - 12:02 Des législatives 2.0