Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - publié le Samedi 8 Octobre à 10:36

Sénégal - Sahara: L'initiative d’autonomie offre un cadre approprié de règlement, porteuse d’opportunités pour la région du Maghreb




New York (Nations Unies) – L’initiative d’autonomie présentée par le Maroc pour le règlement du conflit artificiel autour du Sahara marocain offre un cadre approprié pour une issue définitive à ce différend dans l’intérêt de toutes les populations du Maghreb arabe, a souligné le Sénégal vendredi à l’ONU.



"Notre conviction est que cette initiative, élaborée de bonne foi, demeure plus que jamais un cadre approprié pour une issue heureuse et définitive à ce différend sur la base d'un compromis dynamique et réaliste", a déclaré le Représentant permanent adjoint du Sénégal auprès des Nations Unies, Gorgui Ciss, devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’ONU. 

Ce faisant, a-t-il poursuivi, "l'unité des pays du Maghreb se renforcerait, favorisant alors la création de conditions propices à une meilleure coordination des politiques et initiatives, de façon à faciliter une exploitation optimale des importantes opportunités de ces pays, au bénéfice de l'ensemble de leurs populations respectives", ce qui permet aussi de s’attaquer aux "formidables défis qui se posent à la région, au Sahel voisin, et au-delà", dont le terrorisme, la criminalité transnationale organisée, le trafic de drogue, d'armes et d'êtres humains et la contrebande.

Une solution politique négociée, sur la base de l’initiative marocaine, est de nature également à prendre en charge la question des populations dans les camps de Tindouf, en application du droit international humanitaire, a soutenu le diplomate sénégalais.

M. Ciss a réitéré le soutien de son pays au processus politique en cours, mené sous les auspices des Nations Unies, en vue de parvenir à une solution politique, négociée et mutuellement acceptable, saluant, dans ce contexte, "la volonté réaffirmée des autorités marocaines de poursuivre leurs efforts en vue d’assurer le succès escompté au processus politique engagé sous l’égide des nations Unies".

Il a, d’autre part, apprécié "les jalons importants posés par le Maroc en matière de promotion des droits de l’Homme dans la région, des progrès reconnus par le Conseil de Sécurité notamment dans sa résolution 2285", outre la tenue, le 04 Septembre 2015, "sans incidents et dans une atmosphère calme", des élections municipales et du premier scrutin régional au Sahara, ainsi que des élections législatives, le vendredi 7 octobre.

"Il en est de même des efforts considérables du Royaume destinés à favoriser le développement économique et social du Sahara, en particulier le lancement, le 7 novembre 2015, du nouveau Modèle de développement des provinces du Sud, avec un budget de 7,7 milliards de dollars qui devrait permettre, à terme, de créer 120.000 nouveaux emplois", s’est réjoui encore le diplomate sénégalais.

M. Ciss s’est, par ailleurs, félicité de la décision du Royaume de regagner "sa famille africaine à laquelle, en réalité, il n’a jamais cessé d’appartenir", rappelant que le Sénégal, "en tant que pays frère et ami" du Maroc, s’est joint à 28 autres Etats membres pour adresser au Président en exercice de l’Union Africaine une motion saluant cette décision qui constitue "un autre acte qui fera date dans l’histoire".

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».