Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Vendredi 3 Juin à 12:57

Séminaires à Marrakech et Agadir sur les “entreprises marocaines face à la nouvelle culture de notation”





Attijariwafa bank poursuit ses actions de proximité régionale envers les entreprises à travers son cycle "Les Rendez-vous de l'Entreprise", en traitant cette fois de la thématique "Les entreprises marocaines face à la nouvelle culture de notation", dans le cadre d'un séminaire organisé le 31 mai à Marrakech et le 1er juin à Agadir.

Réunissant plus d’une centaine d’entreprises à chaque étape, ce séminaire est le dernier en date d’une série de rendez-vous ayant déjà traité à travers tout le Royaume, diverses thématiques, notamment le développement à l’international, les opportunités fiscales, l’efficacité énergétique et la transformation digitale, souligne Attijariwafa bank dans un communiqué. A ces séminaires présentiels, s’ajoute des webinaires ayant pour objectif de renforcer la dynamique d'échange entre les opérateurs africains et européens. Les sujets traités lors des rencontres digitales d’Attijariwafa bank ont concerné l’industrie automobile, l’efficacité énergétique et l’investissement en capital, ajoute la même source.

Cette approche, souligne-t-on, a été initiée en réactivité aux orientations données par la rencontre réunissant Bank Al Maghrib, la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM) et le Groupement professionnel des banques du Maroc pour expliquer aux entreprises les principes de la notation bancaire et les informer sur les outils et les leviers permettant d’améliorer leur accès au financement. C’est dans ce sillage qu’Attijariwafa bank a mené cette action de sensibilisation envers ses clients dans le but de partager avec eux des moyens pratiques pour améliorer leur notation et démystifier cette notion.

Les règles prudentielles de Bâle II incitent les banques à utiliser la notation interne comme moyen d’aide à la décision pour maîtriser les risques. En général, cette notation se base sur des critères quantitatifs (ratios financiers, indicateurs sur le fonctionnement du compte…) et qualitatifs (secteur d’activité, qualité de la communication financière…), déterminés selon des techniques statistiques universelles.

Parmi les leviers d’amélioration de la notation, on retrouve la transparence, la communication de la documentation comptable en temps utile, le partage d’informations qualitatives sur l’entreprise, la fiabilité de l’information… Des cas pratiques issus de divers secteurs d’activité ont été partagés avec l’assistance pour illustrer concrètement le système de la notation.
 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara