Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



paru dans le Khaleej Times, Reproduction autorisée pour eMar - publié le Jeudi 27 Décembre à 12:15

Saisir la main tendue




The Khaleej Times : Selon les dirigeants chrétiens, l'existence de relations pacifiques entre les musulmans et les chrétiens constitue l'un des enjeux majeurs de ce siècle. Répondant à une lettre ouverte qui leur avait été envoyée en octobre dernier par 138 érudits, chercheurs, membres du clergé et intellectuels musulmans universellement reconnus, des responsables chrétiens ont aussi demandé le pardon du monde musulman.…



Voici leur lettre:

Membres de la communauté chrétienne universelle, nous avons été profondément encouragés et interpellés par la lettre ouverte cosignée par 138 érudits, chercheurs, membres du clergé et intellectuels musulmans universellement reconnus. "Une parole commune entre vous et nous" relève les terrains d'entente fondamentaux entre le christianisme et l’islam qui sont au cœur de nos fois respectives ainsi qu'au cœur de la foi abrahamique la plus ancienne, le judaïsme. Lorsque Jésus Christ nous appelle à aimer Dieu et notre prochain, il retourne à la révélation divine au peuple d'Israël que proclame la Torah (Deutéronome 6:5; Lévitique 19:18). Nous recevons cette lettre comme une main tendue par les musulmans, dans l'amitié et la coopération, aux chrétiens du monde entier. Dans cette réponse, nous leur tendons notre main chrétienne en retour, de façon que, tous ensemble et avec les autres êtres humains, nous puissions vivre dans la paix et la justice, dans l'amour de Dieu et de notre prochain.

Musulmans et chrétiens ne se sont pas toujours serré la main en témoignage d’amitié; leurs relations ont quelquefois été tendues, quand elles n’ont pas été marquées par une franche hostilité. Puisque Jésus Christ dit: "Hypocrite, enlève d'abord la poutre de ton œil et alors tu verras assez clair pour enlever la paille de l'œil de ton frère" (Matthieu 7:5), nous tenons à commencer par reconnaître que par le passé (p. ex. à l’époque des Croisades) comme dans le présent (p. ex. dans les excès de la guerre contre la terreur), de nombreux chrétiens ont péché contre leur prochain musulman. Avant de vous tendre la main en réponse à votre lettre, nous demandons le pardon du Tout Puissant et de la communauté musulmane universelle.

“Musulmans et chrétiens pris ensemble représentent plus de la moitié de la population mondiale. En l’absence de paix et de justice entre ces deux communauté religieuses, il ne saurait exister de paix authentique dans le monde.” Nous partageons le sentiment des signataires musulmans exprimé dans les premières lignes de leur lettre ouverte. L'existence de relations pacifiques entre les musulmans et les chrétiens constitue l'un des enjeux majeurs de ce siècle, voire de toute notre ère. Il est vrai que les tensions, les conflits et jusqu’aux guerres opposant chrétiens et musulmans ne sont pas intrinsèquement d’ordre religieux. Ils n’en comportent pas moins indéniablement une dimension religieuse. Si nous pouvons réaliser la paix confessionnelle entre ces deux communautés religieuses, la paix mondiale sera plus proche. Il n’est donc pas exagéré de dire, comme vous le faites dans "Une parole commune entre vous et nous", que “l’avenir du monde dépend de la paix entre musulmans et chrétiens”.

L’extraordinaire, dans "Une parole commune entre vous et nous", ce n’est pas que ses signataires reconnaissent que les relations entre musulmans et chrétiens sont arrivées à un moment critique. C’est plutôt qu’ils ont su, avec courage et lucidité, identifier les terrains d’entente entre les communautés religieuses musulmane et chrétienne.

Ce qu’il y a de commun entre nous n’est ni marginal ni simplement important pour l’un ou pour l’autre. Cela tient, plutôt, à quelque chose qui est absolument central pour les deux: l’amour de Dieu et l’amour du prochain.

A la surprise de nombreux chrétiens, votre lettre affirme que ce commandement de double amour est le principe fondateur non seulement de la foi chrétienne, mais de l’islam aussi. Que nous ayons tant en commun – un terrain d’entente sur le socle de la foi – nous donne l’espoir que les différends bien réels et les pressions externes tout aussi réelles qui s’exercent sur nous ne peuvent faire de l’ombre à ce socle sur lequel nous nous dressons les uns et les autres. Que ce socle s’inspire de l’amour de Dieu et de notre prochain nous invite à espérer que la coopération approfondie se mesurera à l’aune des relations entre nos deux communautés.

Texte intégral de la lettre sur Khaleej Times Online;
* Article paru dans le Khaleej Times, Reproduction autorisée pour eMarrakech


               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles