Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



MAP - publié le Jeudi 21 Novembre à 17:45

Sahara news : Le régime algérien qui "brille par son autoritarisme, de nouveau épinglé par des organisations de défense des droits de l'homme"




Madrid - Le régime algérien qui "brille par son autoritarisme, est de nouveau, épinglé par des organisations de défense des droits de l'homme qui se plaignent d'être souvent interdites d'entrer en Algérie et dans les camps de Tindouf", écrit le portail "Sahara news".



La plainte provient de l'organisation Human Rights Watch (HRW), dont le directeur-adjoint de la région MENA, Eric Goldstein, révèle que l'Algérie est "le seul pays d'Afrique du Nord qui bloque systématiquement les visites des ONG de défense des droits de l'homme, alors que ces dernières se rendent librement et régulièrement en Egypte, en Libye, en Tunisie et au Maroc", fait observer le portail.

Goldstein note que "ce blocage est un indice du manque de volonté d'ouverture et de transparence du gouvernement algérien ", relève "Sahara news", notant que " le constat de HRW sur la situation des droits de l'homme en Algérie est plus accablant comme l'explique Goldstein qui rappelle que même après la levée de l'état d'urgence en 2011, beaucoup de mécanismes de pression sont encore entre les mains du gouvernement (...) et tout reste assez verrouillé".

"Dans le domaine des libertés publiques, soutient-il, il y a certes des évolutions, mais dans le mauvais sens ", car même dans les années 1990, "quand on assassinait les journalistes, la liberté dans la presse était plus importante qu'aujourd'hui ", et " la législation de base n'a pas vraiment changé", observe le site.

"Au vu de cet insipide constat, le responsable de HRW n'a pas hésité à faire part de sa + grande déception + suite à l'élection de l'Algérie au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU", ajoute-t-il.

Le régime algérien a été également épinglé par le vice-président de l'Association française de Promotion des Libertés Fondamentales, Christophe Boutin, indique "Sahara news". "En plus de bloquer régulièrement les visites des ONG de défense des droits de l'Homme, souligne le militant français, les autorités d'Alger s'opposent au recensement des séquestrés dans les camps de Tindouf, faisant état au passage, des graves violations des droits de l'Homme dans ces camps".

Rappelant la formule "calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose", le vice-président de l'Association française affirme que les parties hostiles au Maroc "veulent plus que jamais faire de l'agitation ", poursuit le site . "Leur objectif, assure-t-il, est de faire avorter l'initiative marocaine d'autonomie au Sahara, jugée crédible et réaliste par la communauté internationale ", conclut le portail.

               Partager Partager


Commentaires