Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj



MAP - publié le Vendredi 2 Octobre à 17:24

Sahara marocain: la position de Stockholm aux antipodes des résolutions internationales






Fès - La position que la Suède envisage de reconnaitre la pseudo RASD est désormais aux antipodes des résolutions internationales visant à parvenir à des solutions politiques et pacifiques aux différends et conflits, a affirmé l'universitaire et l'acteur associatif Lhassan Hjiej.
La position de Stockholm est "truffée d'erreurs" et demeure influencée par la propagande menée tambour battant par le régime d'Alger en mal d'admettre et d'avaler le progrès et le développement accomplis par le Maroc, surtout après la grande avancée sur la voie de la consécration de la démocratie empruntée avec détermination par le Royaume, illustrée par l'organisation, récemment, d'élections communales et régionales transparentes et crédibles, a précisé M. Hjiej, dans un entretien à la MAP. 

L'attitude, le moins que l'on puisse dire, "surprenante" de la Suède à l'encontre de l'intégrité territoriale du Royaume reflète également une diplomatie algérienne aux abois, après le grand défi relevé par le Maroc dans le cadre de la mise en œuvre du projet de la régionalisation avancée, a-t-il indiqué. 

Le chercheur-universitaire a, en outre, fait remarquer que cette position hostile à l'égard de l'intégrité territoriale du Royaume émane d'une "méconnaissance" de la réalité des provinces du Sud du Royaume, soulignant qu'elle est en contradiction flagrante avec les rapports internationaux inhérents à la situation insoutenable et dramatique vécue par les séquestrés dans les camps de Tindouf, dans le sud-ouest algérien. 

Il a, dans ce sens, dénoncé le détournement par la direction du front "polisario" de l'aide humanitaire internationale destinée aux populations de ces camps. 

Le Maroc ne peut, en aucun cas, tolérer une atteinte à son intégrité territoriale et à sa souveraineté nationale, a relevé M. Hjiej, appelant à ne ménager aucun effort et à tout mettre en œuvre dans le but de contrecarrer les manœuvres ourdies des ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume.

               Partager Partager