Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Bulletin de l'actualité économique de l'Europe Orientale: Turquie:... | via @lemagMaroc https://t.co/x0V5MJ29KH https://t.co/z3QmnHayLI



MAP - publié le Jeudi 10 Mars à 09:22

Sahara marocain : M. Ban Ki-moon a dépassé ses prérogatives (IMRI)




Casablanca - Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a dépassé ses prérogatives dans le traitement du dossier du Sahara marocain, a affirmé mercredi le vice-président de l'Institut marocain des relations internationales (IMRI), Abdelhafid Oualalou.



Réagissant aux propos du SG de l'ONU, M. Oualalou a affirmé, dans une déclaration à MAP-Casa, que le responsable onusien doit faire montre d'impartialité et d'objectivité dans le traitement de ce dossier, aux mains du Conseil de Sécurité, seul organe habilité à prendre les décisions adéquates.

Et de souligner que les propos de M. Ban Ki-moon, qui a parlé de "colonisation", ne peuvent être acceptées par le peuple marocain.

Le secrétaire général de l'ONU n'a nullement le droit de qualifier le Maroc d'"occupant" d'autant plus que le Maroc a récupéré ses terres qui étaient occupées par l'Espagne, a-t-il dit, notant que M. Ban Ki-moon devait encourager toutes les parties à s'asseoir à la table des négociations sur la base de la proposition marocaine d'autonomie, hautement saluée par de grandes puissances internationales, au lieu de se tourner vers les thèses largement dépassés véhiculées par l'autre partie.

M. Ban Ki-moon devait s'atteler à l'organisation d'un recensement pour établir le nombre des populations de ces camps, s'arrêter sur leurs souffrances et connaitre la destination des aides destinées en principe aux habitants mais qui ne profitent, selon des observateurs européens, qu'aux responsables du polisario, a relevé le vice-président de l'Institut marocain des relations internationale.

M. Oualalou a également appelé les diplomates marocains à intensifier leurs contacts avec les puissances internationales et les amis du Maroc pour les informer de la réalité au Sahara et des efforts colossaux consentis par le Royaume pour le développement de ses provinces du sud. 

A rappeler que le gouvernement marocain a relevé avec ''grande stupéfaction les dérapages verbaux, les faits accomplis et les gestes de complaisance injustifiés de M. Ban Ki-Moon, Secrétaire général de l'ONU durant sa récente visite dans la région".

               Partager Partager