Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine: Sous l'impulsion de Paris et... | via @lemagMaroc https://t.co/O1NcjpzCBz



MAP - publié le Mardi 15 Mars à 10:02

Sahara marocain: Les déclarations de Ban Ki-moon sont dépourvues d'"impartialité" et contraires à la Charte des Nations unies (centre d'études)




Tétouan - Les récentes déclarations du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-Moon, sur la question du Sahara marocain, sont dépourvues d'"impartialité et d'objectivité" et contraires, de manière claire et flagrante, à l'article 100 de la Charte des Nations unies, a affirmé le Centre marocain d'études et de recherches en médias et moyens de communication.



Réagissant aux propos de Ban Ki-moon sur la question du Sahara marocain lors de sa récente visite dans la région, le Centre a estimé que ce genre de déclarations vise à produire un discours médiatique "trompeur" au lieu de présenter une information objective et réelle, à même de permettre à l'opinion publique d'avoir des données justes et crédibles autour de la question du Sahara marocain.

Dans un communiqué, parvenu lundi à la MAP, le Centre a considéré que les propos de Ban Ki-moon ne sont pas fondés sur des bases scientifiques et historiques concrètes, au moment où il devait respecter le cadre des missions qui lui sont attribuées et tenter de trouver des solutions politiques équitables, en se référant aux dispositions de l'Organisation des Nations unies, dans le respect des principes d'objectivité et d'impartialité à l'égard des parties au conflit.

Ban Ki-moon a adopté le même principe prôné par les système intégristes, qui avaient, à travers l'histoire, trompé leurs peuples, en mettant à leur disposition des informations dépourvues de réalisme et de crédibilité, notant que ce genre de discours vise à intimider l'autre et à l'obliger à croire à ces propos biaisés.

Dans ce contexte, toutes les composantes scientifiques et académiques du Centre ont réitéré leur adhésion inconditionnelle à l'initiative marocaine d'autonomie, qui constitue l'unique cadre pour le règlement du conflit artificiel autour du Sahara marocain.

               Partager Partager