Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - publié le Mercredi 29 Avril à 10:37

Sahara marocain: La nouvelle résolution du Conseil de sécurité conforte les acquis du Maroc dans le processus de facilitation onusien






Rabat - La nouvelle résolution sur la question du Sahara marocain, adoptée mardi à l'unanimité par le Conseil de sécurité des Nations Unies, conforte les acquis du Maroc dans le processus de facilitation onusien, en même temps qu'elle réaffirme la dimension régionale du différend, souligne le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération (MAEC).
 
Par cette résolution no 2218, adoptée à l'unanimité, "le Conseil de sécurité répond, de la manière la plus claire, aux agitations et aux chimères entretenues, tout au long de l'année, par les autres parties sur une éventuelle réorientation du processus de négociations'', affirme le ministère dans un communiqué parvenu à la MAP.

En effet, ''cette nouvelle résolution conforte les acquis du Maroc dans le processus de facilitation onusien, réaffirme la dimension régionale du différend et confirme l'approche du Conseil de sécurité à l'égard de sa dimension humaine et humanitaire'', ajoute le communiqué.

Ainsi, ''le Conseil de sécurité rappelle toute son appréciation aux 'efforts sérieux et crédibles déployés' par le Maroc, à travers l'Initiative marocaine d'autonomie, pour avancer vers la solution politique au différend régional sur le Sahara marocain'' et réitère ''son appel à des négociations sur la base du réalisme et de l'esprit de compromis'', relève la même source.

De même, la résolution du Conseil de sécurité consacre la dimension régionale du différend, en appelant les pays voisins, notamment l'Algérie à ''coopérer plus pleinement avec l'Organisation des Nations Unies'' et à ''s'impliquer plus résolument pour mettre fin à l'impasse actuelle et aller de l'avant vers une solution politique''.

En outre, poursuit la même source, le Conseil de sécurité reconnaît ''que la solution politique de ce différend de longue date et le renforcement de la coopération entre les Etats membres de l'Union du Maghreb arabe contribueraient à la stabilité et à la sécurité dans la région du Sahel''.

Concernant la dimension humaine et humanitaire du différend, la résolution appelle l'Algérie, pour la 3ème année consécutive, ''à déployer des efforts'' pour faciliter le recensement et l'enregistrement des populations des camps de Tindouf, conformément à ses obligations internationales.

En revanche, le Conseil de sécurité valide la démarche du Maroc visant le renforcement du rôle des institutions nationales des droits de l'Homme, sur l'ensemble du territoire nationale, y compris au Sahara, complétée par une interaction constructive avec les procédures spéciales des Nations Unies, poursuit le communiqué.

Ainsi, l'organe Exécutif onusien reconnait et se félicite des ''récentes mesures et initiatives prises par le Maroc pour renforcer les commissions du Conseil national des droits de l'Homme à Dakhla et Laâyoune et l'interaction en cours du Maroc avec les Procédures spéciales du Conseil des droits de l'Homme de l'Organisation des Nations Unies'', souligne le ministère.

''Le Royaume du Maroc continuera son engagement dans le cadre du processus mené par l'ONU, pour parvenir à une solution politique définitive à ce différend régional, dans le cadre de la souveraineté marocaine et ce, conformément au Discours Royal du 06 novembre dernier et aux termes de l'entretien téléphonique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L'assiste, avec Monsieur le Secrétaire général de l'ONU", affirme la même source.

Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération ajoute que ''face à l'excitation démesurée de l'Algérie et des séparatistes, à leurs tentatives d'intimidation de la communauté internationale et à leurs manœuvres d'instrumentalisation de certaines structures africaines, le Maroc a opté tout au long du processus de préparation de l'échéance annuelle du Conseil de Sécurité, pour une attitude de responsabilité et de sérénité''.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».