Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



MAP - publié le Samedi 3 Octobre à 11:53

Sahara marocain: La République Centrafricaine réitère son soutien à un règlement politique dans le cadre de l'ONU






New York (Nations Unies) - La Présidente de transition de la République Centrafricaine, Catherine Samba Panza, a affirmé, vendredi à New York, que son pays soutient le principe du "règlement politique de la question du Sahara marocain dans le cadre des orientations définies par les Nations Unies", insistant sur la nécessité de préserver l'intégrité territoriale des Etats.
"Mon pays continue de soutenir le principe du règlement politique de la question du Sahara marocain dans le cadre des orientations définies par les Nations Unies", a souligné Mme Samba Panza dans son discours devant la 70è session de l'Assemblée générale de l'ONU, ajoutant que son pays salue, à cet égard, les positions encourageantes du Conseil de Sécurité des Nations Unies, exprimées à travers les différentes Résolutions adoptées depuis 2007.

Ces résolutions, a-t-elle poursuivi, "posent les bases crédibles d'un règlement politique, mutuellement acceptable par les différentes parties".

La République Centrafricaine, qui prône le règlement pacifique des différends et insiste sur la nécessité de préserver l'intégrité territoriale des Etats, demeure solidaire de tout processus engagé dans le cadre de l'organisation internationale, convaincue que la prévention des conflits et leur règlement par des moyens pacifiques constituent le gage le plus sûr pour le maintien de la paix et de la sécurité internationale, a soutenu Mme Samba Panza.

Evoquant la situation dans son pays, la Présidente centrafricaine de la transition a rendu un "hommage mérité" au Maroc pour le soutien qu'il a apporté à son pays dans le cadre des efforts consentis par la communauté internationale pour venir en aide à ce pays africain.

Elle a, d'autre part, appelé à une mobilisation internationale plus ferme en vue d'éradiquer le fléau du terrorisme, "une menace pour l'humanité toute entière qui doit retenir l'attention de tous les dirigeants du monde".

Les pandémies du VIH/SIDA, de la fièvre Ebola et de la pauvreté, qui s'ajoutent aux conflits armés et au terrorisme, requièrent une solidarité internationale accrue entre les Etats et un partenariat soutenu entre les gouvernements et la société civile pour les éradiquer, a-t-elle encore lancé. 

               Partager Partager