Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Des considérations antisémites sont-elles à l’origine du refus de... | via @lemagMaroc https://t.co/9lydo7jd29 https://t.co/wz3reoxFgh



MAP - publié le Samedi 8 Octobre à 10:54

Sahara : le Togo appelle à se départir des positions "figées et maximalistes", salue l’initiative "réaliste et crédible" d’autonomie




New York (Nations Unies) - La République togolaise a salué, vendredi à l'ONU, l’initiative "réaliste et crédible" d’autonomie présentée par le Maroc pour le règlement du conflit artificiel autour du Sahara marocain, tout en appelant les autres parties à se départir des positions "figées et maximalistes" et à s’engager résolument dans une approche pragmatique permettant de parvenir à une solution définitive.



"Le Togo estime que l’initiative du Royaume du Maroc d’accorder une large autonomie au territoire du Sahara s’inscrit dans le cadre de la décentralisation du Royaume et constitue une proposition réaliste et crédible", a souligné M. Agbenozan Komlanvi Dedji, du ministère des affaires étrangères du Togo.

M. Komlanvi Dedji a ajouté, à cet égard, que "cette approche qui atteste de la volonté du Maroc de contribuer aux efforts des Nations Unies visant à parvenir à un compromis a le mérite de représenter le juste milieu des attentes des parties de transcender leurs positions".

"Mon pays voudrait une fois encore rappeler les parties concernées à se départir des positions figées et maximalistes et à s’engager résolument dans une approche pragmatique d’ouverture et de compromis en vue de parvenir à une solution consensuelle et définitive au conflit", a-t-il plaidé.

Cet appel procède du soutien du Togo du processus politique en cours mené sous les auspices exclusifs des Nations Unies qui a pour finalité de parvenir à une solution négociée et mutuellement acceptable au différend régional, a précisé le diplomate togolais, qui s’est félicité de la coopération du Maroc avec l’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, Christopher Ross, qui a effectué depuis l’année dernière six visites dans la région.

"S’il y a un fait remarquable qui mérite d’être salué c’est bien la tenue, le 4 septembre 2015, des élections municipales, et pour la première fois régionales, dans le Sahara qui, comme ce fut attesté par le Secrétaire général et sa représentante chef de la MINURSO, se sont déroulées sans incident et dans une atmosphère apaisée", s’est-il encore réjoui.

M. Komlanvi Dedji a souligné, à ce propos, que "tout en se félicitant de ces avancées significatives sur le terrain, mon pays lance un appel pressant au recensement et à l’enregistrement des populations des camps de Tindouf conformément au droit international humain, aux demandes du HCR, aux résolutions du Conseil de sécurité adoptées en 2011 et à la recommandation du Secrétaire général à cet effet".

Pour le diplomate togolais, mettre fin au conflit du Sahara demeure un impératif pressant eu égard à ses "conséquences dramatiques" pour les populations Sahraouies et au fait qu’il freine le développement de la coopération régionale et affecte la construction de l’Union du Maghreb arabe.

"Le renforcement de la coopération entre les pays membres du Maghreb contribuera à la stabilité et à la sécurité dans la région", a-t-il conclu. 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».