Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



AFP - Lemag.ma - publié le Mardi 23 Avril à 16:24

Sahara : Washington recule sur la question des droits de l'homme




NEW YORK (Nations unies) - Un compromis a été trouvé entre les Etats-Unis et le Maroc sur la question des droits de l'homme au Sahara occidental, Washington abandonnant l'idée de l'inclure formellement dans le mandat de l'ONU, ont indiqué mardi des diplomates.



Comme tous les ans, les membres du Conseil de sécurité doivent renouveler avant fin avril le mandat de la Mission des Nations unies au Sahara occidental (Minurso). Les Etats-Unis avaient d'abord présenté un projet de résolution qui chargeait la Minurso d'enquêter sur les droits de l'homme, au grand dam de Rabat.

Finalement le texte que les Etats-Unis ont mis au point, et qui devrait être voté jeudi, mentionne la nécessité d'encourager au respect des droits de l'homme mais sans l'inclure dans le mandat.

"Les droits de l'homme seront davantage mentionnés dans le texte que l'an dernier et le texte encourage des efforts et des progrès dans ce domaine", a indiqué un diplomate au courant des négociations.

"C'est une manière d'avertir les Marocains que la communauté internationale surveille davantage la situation au Sahara occidental", a souligné un autre diplomate. L'an dernier le Conseil avait prolongé le mandat de la Minurso tout en demandant au Maroc "d'améliorer la situation".

Le gouvernement marocain avait réagi très vivement au premier texte américain et a fait pression sur les membres du groupe des amis du Sahara occidental (Etats-Unis, Russie, France, Royaume-Uni, Espagne). C'est ce groupe qui doit soumettre formellement le projet de résolution au Conseil.

Rabat avait rejeté "catégoriquement" des "initiatives" visant à "dénaturer le mandat" de la Minurso et un exercice militaire conjoint auquel s'apprêtaient à participer 1.400 soldats américains et 900 Marocains avait été reporté sine die.
Archive
Archive

               Partager Partager


Commentaires