Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Des considérations antisémites sont-elles à l’origine du refus de... | via @lemagMaroc https://t.co/9lydo7jd29 https://t.co/wz3reoxFgh



Polisario confidentiel - publié le Lundi 8 Novembre à 23:34

Sahara – ONU : début des discussions informelles sous haute tension




Le Maroc et le Polisario ont entamé lundi matin à Long Island, près de New York, le troisième cycle de leurs discussions informelles qui ont lieu sous l’égide des Nations Unies et en présence des deux pays voisins, la Mauritanie et l’Algérie.



Sahara – ONU : début des discussions informelles sous haute tension

Ce nouveau round des discussions informelles sur le futur statut du Sahara Occidental intervient au moment où un climat tendu plane sur les relations entre le Maroc et l’Algérie, dont les frontières terrestres sont fermées depuis 1994.


Dans un communiqué publié à l’occasion, l’Organisation des Nations Unies (ONU) regrette les derniers événements qui se sont produits dans la région et qui ont « affecté l'atmosphère dans laquelle ces discussions se tiennent ». L’ONU appelle toutes les parties impliquées à observer la plus grande retenue dans les heures et les jours à venir.

Parmi ces événements, l’ancien inspecteur de la police du Polisario, Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud avait été enlevé le 21 septembre dernier par les milices armées du mouvement séparatiste et depuis lors, n’a plus donné signes de vie, malgré les appels répétés des ONG internationales de défense des droits de l’homme pour sa libération.


               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».