Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



MAP - publié le Vendredi 17 Avril à 11:57

Sahara : Les parlementaires français et marocains se félicitent de la position constante de la France en faveur d'un règlement politique






Paris - Le 2ème Forum parlementaire franco-marocain, qui s'est tenu jeudi à Paris, s'est félicité de la "position constante" des autorités françaises concernant la question du Sahara marocain, en faveur d'un règlement politique du conflit.
 
Dans une déclaration finale sanctionnant les travaux de ce forum, les représentants des parlements marocain et français ont relevé que "la France soutient les efforts déployés dans le cadre des Nations unies pour parvenir à un règlement politique".

A cet égard, les parlementaires ont souligné la position de Paris qui "considère le plan d'autonomie marocain comme une base sérieuse et crédible en vue d'une solution négociée, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies".

D'autre part, les représentants des deux Parlements se sont réjouis du nouvel élan donné aux relations bilatérales par SM le Roi Mohammed VI et le Président François Hollande, à la suite de leur entretien au Palais de l'Elysée le 9 février dernier.

"Cet élan témoigne de la solidité et de la maturité des liens entre les deux pays", note la déclaration, rappelant que "la France et le Maroc sont l'un pour l'autre des partenaires majeurs, qui ont des intérêts communs dans de nombreux dossiers régionaux et internationaux et qui travaillent ensemble pour proposer des solutions aux principaux problèmes de notre temps".

La coopération entre les deux pays doit notamment "servir la vision d'un espace méditerranéen ouvert, en paix, favorisant les échanges humains, économiques et culturels", ont estimé les participants au forum.

Par ailleurs, les représentants des deux Parlements ont noté que l'année 2015 sera marquée par la tenue à Paris, en décembre, de la Conférence sur le climat (COP 21), et que le Maroc présidera la conférence suivante (COP 22), soulignant que les questions climatiques sont désormais au premier rang des préoccupations internationales.

"La France et le Maroc partagent le même objectif en faveur d'un accord universel et contraignant de lutte contre le dérèglement climatique, permettant de contenir le réchauffement global en-deçà de 2 C, tout en prenant en compte les besoins des pays en développement", affirme la déclaration finale.

Dans ce sens, les membres du Forum ont proposé de réunir ensemble à Paris, en octobre, les représentants des parlements de l'Union pour la Méditerranée, avec des représentants des sociétés civiles sous l'égide de la Fondation Anna Lindh, autour de la question des enjeux climatiques de l'Europe, de la Méditerranée et de l'Afrique.

Cette rencontre doit préparer la réunion interparlementaire mondiale prévue à Paris début décembre, indique la déclaration.

Ce 2ème Forum parlementaire franco-marocain a connu la participation d'une importante délégation parlementaire marocaine conduite par les présidents de la Chambre des Représentants et de la Chambre des Conseillers, Rachid Talbi Alami et Mohamed Cheikh Biadillah, et a abordé plusieurs thèmes dont "les enjeux croisés de sécurité et de coopération" et "les parlements face aux enjeux de l'environnement".

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».