Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



eMarrakech - publié le Mercredi 25 Avril à 10:01

Sahara : Le conseil de sécurité proroge la Minurso pour un an




eMarrakech : Le Maroc a dit sa satisfaction de l’adoption de la résolution onusienne, au moment ou l’Afrique du Sud et le polisario crient à la machination.



Sahara : Le conseil de sécurité proroge la Minurso pour un an
« Cette résolution, qui renouvelle le mandat de la MINURSO jusqu'au 30 avril 2013, consolide les paramètres de la solution politique, conforte le processus de négociations comme voie unique de règlement (...) et apporte des clarifications essentielles concernant la dimension humaine de ce différend régional »

Ainsi a exprimé le gouvernement, par canal diplomatique, sa satisfaction de la tournure qu’a pris les délibérations tenues aux conseil de sécurité sur le Sahara, sanctionnées mardi par l’adoption à l’unanimité de la résolution 2044, prolongeant le mandat de la Minurso d’un an.

La résolution onusienne a cité avec satisfaction les efforts du Maroc dans le processus de paix, via sa proposition ‘crédible’ présenté dés 2006, d’adopter au Sahara un régime d’autonomie, en plus de l’implantation de deux antennes à Laayoune et à Dakhla du conseil national des droits de l’homme, inégalé dans la zone MENA puisque conforme aux principes de Paris.

On y encourage également les belligérants à plus de pourparlers en vue de parvenir à une solution durable et équilibrée.

Le conseil de sécurité a flanqué sa prorogation du mandat de la Minurso, de la confirmation de celle ci, dans ses compétences entières, à savoir, disposer de la libre initiative pour observer et rendre compte de l’état du cessez le feu conclut en 91.

Cet accent fait à la mission de la Minurso, survient suite au rapport de Ban Ki-Moon, citant des ‘entraves’ faite à la mission onusienne, accusant le Maroc d’éroder au fil des ans, les prérogatives des soldats de l’ONU.

Au sortie de la réunion, Mohamed Loulichki déclara lors d’un point de presse que «la MINURSO était libre de ses mouvements » au moment ou L'ambassadeur sud-africain Baso Sangqu a déploré que le Conseil n'ait investit la MINURSO d'une compétence additionnelle permanente de surveillance des droits de l'homme : « Il s'agit d'une anomalie qui donne l'impression que l'ONU ne défend pas avec le même zèle et le même engagement les droits du peuple sahraoui et ceux des pays du Printemps arabe ».

De son coté, Ahmed Boukhari, lobbyiste polisarien dans les couloirs de l’ONU, a accusé par voie de communiqué, la France ‘d’intrigues’ au profit du Maroc, ce que le représentant de l’hexagone a formellement démenti.
 
A noter que dans la résolution 2044, on y invite encore une fois le HCR à recenser les sahraouis des camps algériens.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».