Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Larbi Amine - Emarrakech - publié le Vendredi 20 Juillet à 16:00

Sahara : Le Mujao a relâché les otages européens contre la libération de trois des siens




Nouakchott : « La libération des trois otages est survenue après que nos conditions aient été acceptées, à savoir le relâchement de trois prisonniers islamistes détenus dans un pays musulman et le versement d’une somme d’argent en euro ».



Les trois otages lors de leur libération
Les trois otages lors de leur libération
Ainsi commenta, une source du Mujao , la libération des trois travailleurs humanitaires européens pro-polisario, enlevés le 23 octobre 2011 à Raboni, par un groupe de mercenaires polisariens à la solde de la mouvance jihadiste violente.

La source a assuré que mercredi dernier, un avion espagnol avait atterrit à Nouakchott pour emmener le dénommé Mamine ould Oufkir, détenu islamiste polisarien en Mauritanie et dont la libération avait été réclamé par le Mujao.

La source, citée par le site d’information mauritanien sahara média, a affirmé que Mamine ould Oufkir a été conduit en Espagne avant d’être remis au Mujao dans le cadre d’un accord passé entre le gouvernement espagnol et le groupe terroriste.

Ne voulant révéler le montant d’argent versé par les espagnols et les italiens pour récupérer leurs trois ressortissants, la source a indiqué que ces derniers ont été acheminé vers Ouagadougou capitale du Burkina-Faso où un avion espagnol les attendait.

Notons que Mamine ould Oufkir avait été arrêté en compagnie d’un autre polisarien, par la police mauritanienne, un mois après le rapt des trois européens, suite à une opération de filature où des écoutes téléphoniques les incriminant, révélant leur implication dans l’enlèvement, avaient permit de les écrouer à Nouadhibou.

               Partager Partager


Commentaires