Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM



MAP - publié le Mercredi 22 Juin à 10:25

Sahara : La proposition d’autonomie élargie sous souveraineté marocaine est le ‘’meilleur compromis acceptable’’




Bruxelles - Des eurodéputés ont souligné l’importance de la proposition d’autonomie élargie au Sahara sous souveraineté marocaine, assurant que cette initiative est le ‘’meilleur compromis acceptable’’ pour le règlement de ce conflit.



Dans une lettre adressée à la Haute Représentante de l’Union européenne pour les affaires extérieures et la politique de sécurité, Federica Mogherini, à l’issue d'une visite qu'ils ont effectué dans les provinces du sud du Royaume, les parlementaires européens ont souligné que la proposition marocaine vise à permettre aux Sahraouis d’être ‘’élus démocratiquement pour diriger leur gouvernement local’’. Ce qui assurera, selon eux, à la fois ‘’la légitimité des représentants du peuple et une gestion efficace des frontières de la région, qui est cruciale pour la sécurité collective’’.

Appelant l’Union européenne à faire usage de son ‘’poids diplomatique et économique pour prendre une initiative forte dans cette affaire’’, les eurodéputés ont indiqué que l’Europe est un ‘’partenaire incontournable’’ du Maroc et du Maghreb, qu’il s’agisse de la sécurité ou du développement. 

‘’Nous sommes convaincus que la diplomatie européenne doit jouer un rôle de premier plan pour contribuer à la paix et à la stabilité’’ dans la région, ont-ils ajouté.

Les eurodéputés Gilles Pargneaux, Dominique Riquet et Younous Omarjee ont attiré l’attention de la chef de la diplomatie européenne sur la situation de cette aire régionale et ses implications pour l’Europe.

La région fait face à un contexte sécuritaire interpelant, marqué notamment par la présence de groupes terroristes dans la bande sahélienne, la proximité de la Libye, qui alimente le terrorisme sahélien, et la situation très instable et incertaine de l’Algérie voisine, ont-ils averti. 

Paradoxalement, ont-ils relevé, que la coopération en matière de sécurité entre les pays du Maghreb est ‘’faible, voire inexistante’’. 

‘’L’Union du Maghreb Arabe, qui pourrait remplir ce rôle de coordinateur anti-terroriste, ne fonctionne pas en raison de la persistance du conflit du Sahara’’, qui "une survivance de la guerre froide qui n'a plus lieu d'être après la chute du bloc de l'Est", ont-ils estimé, ajoutant qu’au-delà de la perte de PIB que ce non-Maghreb implique (2 pc de PIB annuellement pour chaque pays du Maghreb), la gravité de la situation sécuritaire réclame une véritable coopération maghrébine. 

D’après eux, cela est d’autant plus important pour l’Europe que de cette capacité du Maghreb à agir en tant que bloc régional coordonné sur cette question dépendra aussi la sécurité de l’Europe. La même logique s’applique pour la gestion des importants flux migratoires en provenance d’Afrique sub-saharienne.

Mettant l’accent sur leur récente visite dans les provinces du sud du royaume, les députés européens ont souligné avoir pu constater le développement économique et social "impressionnant" des villes du Sahara, notamment Laâyoune, Smara, Dakhla et Boujdour, tout comme la liberté de circulation et d’expression des ONG rencontrées. 

En ce qui concerne la situation des droits de l’Homme, les eurodéputés ont mis en exergue l’’’important travail’’ du Centre régional des droits de l’Homme, notamment pour renforcer et promouvoir la culture des droits de l’Homme. 

Ils ont, par ailleurs, indiqué que les tribus sahraouies avec lesquelles ils se sont entretenus n’ont également eu de cesse de rappeler leurs ‘’liens historiques avec la dynastie alaouite et leur attachement à la marocanité de leur territoire.

Le conflit du Sahara dit "occidental", rappelle-t-on, est un conflit imposé au Maroc par l’Algérie qui finance et qui héberge sur son territoire à Tindouf le mouvement séparatiste du polisario. 

Le polisario, soutenu par le pouvoir algérien, revendique la création d’un État factice au Maghreb. Cette situation bloque tous les efforts de la communauté internationale pour une intégration économique et sécuritaire régionale. 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».