Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Adam Sfali - publié le Mercredi 27 Avril à 09:44

Sahara – Joaquim Chissano menace le Maroc: ‘une étincelle peut mettre le feu à la forêt’




New York: Joaquim Chissano est l’ancien président mozambicain, il a été parachuté ‘envoyé spécial de l'Union africaine pour le Sahara’, une mission que le Maroc ne reconnait pas.



Joaquim Chissano - Capture vidéo Youtube
Joaquim Chissano - Capture vidéo Youtube
Mardi 26 avril au siège de l’ONU à New York, une réunion informelle du Conseil de sécurité convoquée par l'Angola et le Venezuela, deux pays hostiles au Maroc, a été tenue pour donner la parole, à Joaquim Chissano, représentant de l’UA pour l’affaire du Sahara, une mission que le Maroc ne reconnait pas.

Durant cette réunion consacrée par ses promoteurs, à une séance de discours hostiles au Maroc, Joaquim Chissano a tenu des propos menaçants à l’égard du royaume.

En effet, rapporte le site du journal suisse, Tribune de Genève, l’ancien président mozambicain a déclaré:
‘‘Le Sahara … peut apparaitre comme un petit problème mais n'oublions pas qu'une étincelle peut mettre le feu à la forêt’’.

Chissano auquel le Maroc n’accorde aucun crédit ni à lui ni à l’UA qu’il représente, à appeler le conseil de sécurité à sanctionner le Maroc et à prendre position ouvertement, contre son intégrité territoriale.

Il a également exhorté l’ONU à accorder un ‘‘rôle dirigeant’’ à l'Union africaine dans l’affaire du Sahara, alors que cette organisation continentale, que le Maroc avait quitté en 1984, est hostile au royaume et travaille à son démembrement de ses provinces du sud.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».