Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G



Larbi Amine - Lemag - publié le Vendredi 21 Février à 10:06

Sahara : Des étudiants Kényans protestent contre leur gouvernement




Rabat : Des jeunes ressortissants kényans étudiants dans les universités marocaines, ont protesté contre le gouvernement de leur pays, qui vient d’autoriser l'ouverture à Nairobi, il y a deux semaines, d’une représentation de la ‘rasd’, l’entité autoproclamée par le front Polisario.



PH kenyaun.org
PH kenyaun.org
Erick Toro, secrétaire de l'Association des étudiants du Kenya au Maroc (AKSIM ), a signé au nom de ses camarades, une lettre de protestation, adressée au ministère des affaires étrangères de son pays, y décriant, ‘‘une décision allant à l’encontre des étudiants kényans au Maroc, qui bénéficient tous, de bourses d’études marocaines’’ écrit-il.

Selon le site d’information kényan, The Star, les étudiants kenyans protestataires ont appelé leur gouvernement à fermer les locaux du Polisario à Nairobi : ‘‘La réouverture de cette représentation, risque d’avoir une incidence sur nos études ici au Maroc’’, ont stressé les étudiants kényans dans leur lettre.

Par ailleurs, les étudiants kenyans ont demandé à l’organisation ‘Kenya–Morocco Friendship Society’ (la Société pour l'amitié entre le Kenya et le Maroc), d’assurer un  suivi de la question et d’étayer la position du Kenya au Maroc, " Parce que nous sommes inquiets sur la façon dont le Royaume du Maroc irait réagir à ce situation", disent les étudiants kenyans dans leur lettre.

‘‘Cette affaire est devant le Conseil de sécurité de l'ONU, le Kenya doit rester neutre, se sont les belligérants qui doivent décider de l’issue de ce conflit’’ concluent les signataires de la lettre, indiquant que la réouverture de la mission du Polisario à Nairobi fait fi des intérêts des étudiants kenyans qui étudient au Maroc.

               Partager Partager


Commentaires