Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Mohammed Ejjarmaoui - publié le Lundi 20 Mai à 20:36

SMAP 2013 manque son rendez-vous !






Mohammed Ejjarmaoui
Mohammed Ejjarmaoui
Tous les chemins mènent au Sahara. Normal, c’est la première priorité nationale. Sauf que l’on y trouve toutes les priorités inégalement partagés par les autres parties du territoire.

Le salon de l’immobilier SMAP 2013 à Paris a acquis auprès des citoyens MRE une notoriété qu’ils ont construite depuis 2004.

Cependant la dixième édition du SMAP 2013 à Paris a été caractérisée, encore une fois, par l’absence d’offres de promoteurs immobiliers pour nos Provinces du Sud.

C’est navrant ! Je suis triste que le SMAP n’ait pas su être à la hauteur des aspirations de la nouvelle constitution.

La mise en application de celle-ci n’est pas l’apanage des acteurs gouvernementaux, il s’agit d’un devoir national de tous les Marocains, société civile et acteur économique. Ce qui va demander à tous du travail et la mobilisation.

Malheureusement, le salon SMAP 2013 n’a pas pu donner à la régionalisation une concrétisation équitable et visible à l’échelle de la cartographie nationale.

Le concept de la régionalisation réaffirmée dans ses principes fondamentaux, en 2011, devant être opérationnel dans un salon immobilier. Car, si le gouvernement actuel est entrain de rater son rendez-vous avec l’histoire pour la mise en application de cette nouvelle régionalisation, les acteurs non gouvernementaux et la société civile en l’occurrence le SMAP, doivent être au rendez-vous et répondre aux exigences de la nouvelle constitution par la mise en place de ce concept de la régionalisation.

Sans être négativiste, disons qu’il ne l’a pas été suffisamment. Les disparités régionales en termes d’offres immobiliers sont toujours aussi criantes aux dépens de nos Provinces du Sud.

Les organisateurs ainsi que les participants au SMAP doivent comprendre que les attentes ne sont pas différentes des autres régions du Maroc, mais dans les Provinces du Sud elles prennent une tournure particulière, vu le litige artificiel dont elles sont l’objet.

Le SMAP doit contribuer à cette diplomatie parallèle en utilisant les Provinces du Sud son leitmotiv au service de la cause nationale en organisant, à titre d’exemple, le SMAP 2014 sous le thème : « le Maroc et ses Provinces du Sud, l’art d’y vivre ! »

Aujourd’hui, il semble que l’heure de la relance a sonné. Nos Provinces du Sud devraient avoir de quoi tenir leur rang, en tant qu’entité constitutionnelle. La régionalisation, renforcée par l’épithète « avancée » est en passe de devenir une réalité. C’est dans cet état d’esprit que s’inscrit le « modèle de développement régional pour les Provinces du Sud » dont la note de cadrage a été présentée à S.M le Roi Mohammed VI, le 2 janvier 2012 par Chakib Benmoussa, Président du conseil économique, social et environnemental et actuel Ambassadeur du Royaume Chérifien à Paris.

Ainsi le Maroc sera dans son Sahara, ses racines et sa profondeur historique.



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles