Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Belkouch Hicham - publié le Jeudi 2 Juillet à 11:18

S’il vous plaît, respect et tolérance … merci !






Bon, je vais vous raconter ce qui m'est arrivé aujourd'hui à Paris.

Comme tous les jours de la semaine, je suis sorti de chez moi à 8h20 pour prendre le métro afin d'être au bureau (où je passe mon stage) à 9h. Durant la journée, tout se déroulait normalement, comme tous les Mardis qui ont précédé celui ci... sauf qu'il faisait 32°!

Vers 18h, alors que je suis en train de bosser tranquillement dans les locaux, à côté de place de la bourse, j'entendis un bruit de manifestants dehors qui étaient rassembléssur la place. Ils avaient accroché une grande banderole avec comme inscription " Maghrébin, Daech, Islam ... Dehors !! ". Les cinquantaines de manifestants disaient des slogans racistes et islamophobes : " Les musulmans, les maghrébins, détestent nos églises, préfèrent les mosquées, ne respectent pas notre laïcité ! ", des amalgames en tous genres ... Quant à moi, j'étais là, j'avais énormément de travail à faire, mais je ne pouvais plus réfléchir, mon cerveau ne fonctionnait plus, je respirais très lentement, la rage au ventre, la colère dans les yeux, je ne comprenais pas comment les gens peuvent en arriver à dire de telles conneries.

Comme je ne pouvais plus produire grand chose dans mon travail, je me suis mis à ranger mes affaires pour quitter le bureau. En sortant, comme la porte se trouvait juste derrière leur banderole, tous les manifestants avaient leurs regards figés sur moi, comme si j'étais l'ennemi public numéro 1. Peut être que j’exagère, peut être que les manifestants ne m'ont même pas vu passer, mais c'est le sentiment que j'ai eu en descendant les escaliers, chaque marche était pour moi comme une ruelle interminable.

C'est à ce moment là que j'ai vraiment, vraiment, vraiment constaté qu'il était difficile de vivre dans une, je ne dirais pas société car la société française m'a accueilli à bras ouvert, mais plutôt dans une communauté qui te rejette, qui te considère comme une personne étrangère, à la communauté, à la culture, à la nation ... et c'est là où j'ai pensé à ces deux jeunes filles d’Inzgane qui ont été poursuivi en justice parce qu’elles portaient des robes, j’ai aussi pensé à ce citoyen marocain supposé homosexuel qui a été tabassé à mort par une vingtaine de sauvages à Fès (Maroc). Certes, les histoires sont complètement différentes, différentes dans les faits et dans le contexte, mais elles se rejoignent dans le rejet d'autrui, au point d'arriver à la violence physique et morale. Car je peux vous assurer que, vu la haine qui sortait de la bouche des manifestants, ils pouvaient facilement me prendre et me tabasser, comme l'ont fait les autres sauvages à Fès.

Pour conclure, je suis sûr que si ce scénario dramatique avait eu lieu, si j’avais été victime d'une violence physique et si les médias marocains avaient sortie à la Une " Un maghrébin tabassé par un groupe de fascistes à Paris ", les sauvages de Fès auraient été les premiers à manifester devant l'ambassade de France afin de revendiquer plus de tolérance pour les maghrébins de France ... Sauf qu'ils auraient oublié que la veille, ils avaient eux aussi porté une casquette de sauvage.

En prenant le métro, j'ai sorti mon casque pour écouter de la musique, comme je le fais à chaque fois que je ne me sens pas bien, et là je n'avais qu'une seule chanson en tête " Allaymine - Jil Jilala ", pour écouter en boucle :

آش درت أنا ، آش درت في ما يجرالي!؟
ماناش الّلي اخترت لعيوب ديالي!..
علاه أنا يوم ، صبت راسي في الدنيا جيت بالشّوار؟؟
علاه أنا يوم ، زلّقوني رجليَّ كان لي أخبــــار!؟
ياك هنا حلّيت عينيَّ..
وهنا لاغيت مع من ربّاني..
حبيت في الأرض على ركابية..
و قريت الّلي قريت ؛ بحال قراني..
يا هدوك اللاّيمين أرفقو من حالي!
علاش تعيّبو في قولي و أفعالي!؟
آش درت أنا ، آش درت في ما يجرالي؟؟
ماناش اللّي اخترت لعيوب ديالي!؟


Tagué : Belkouch Hicham

               Partager Partager