Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



Abdelatif OUBELLA - publié le Vendredi 4 Juillet à 23:04

Russie-Maroc : un partenariat stratégique qui pèsera lourd dans les relations internationales






L’amitié Maroc-Russe est séculaire. Elle repose sur un profond respect mutuel. L’enjeu à terme est de permettre à la diplomatie Russe, « garante de paix et stabilité des régions », d’être d’avantage présente en méditerranée occidentale, au Maghreb ainsi qu’en Afrique de l’Ouest (Les Russes peuvent contribuer à l’édification de l’Union Maghrébine, ainsi qu'à un vaste espace économique de libre-échanges « Russie-Maghreb-Afrique de l’Ouest » de plus 580 millions consommateurs).

Un intérêt grandissant de la Russie pour le Maroc.
Le Maroc est une position géostratégique majeure et unique dans le monde, les Russes le savent bien. La situation géographique du pays qui donne une ouverture immédiate sur « l’Europe, l’Afrique, la Méditerranée et les Amériques » lui offre d’être « la porte du monde»

En 2013, alors que la tentative de dénaturer le mandat de Minurso dans les provinces du sud posaient les conditions d’un conflit régional (crise entre Rabat et Washington), c’est l’intervention de la Russie, et non pas de le France, qui confortera le Maroc dans « ses droits légitime, sa souveraineté et le respect de l’intégrité de son territoire », gagnant ainsi « le cœur du Peuple Marocain ».

Le Maroc doit-il conforter la présence Russe en méditerranée occidentale et en Afrique de l’Ouest ?

Dans un contexte ou « la volonté hégémoniste » des européens est de plus en plus manifestes (Ukraine, Maghreb, Afrique de l’Ouest), la consolidation des liens d’amitiés et d’ententes entre « la Russie et le Maroc » est devenu un impératif stratégique majeur. « Le rôle de la Russie est extrêmement important pour l'équilibre dans le monde et le respect des intérêts de tous les peuples ». Salaheddine Mezouar (ministre des affaires étrangères du Royaume du Maroc).

Création d’un marché commun « Russie-Maghreb –Afrique de l’Ouest » de plus de 580 millions de consommateurs.

Face à une Union Européenne (UE) protectionniste et irrespectueuse des principes de la libre concurrence (fermeture de son marché aux produits Marocains et Russes, subvention massif de son agriculture et irrespect des accords signés).

Il est impératif que la Russie conduise à mettre en place le cadre juridique et l’infrastructure pour la création d’un vaste marché de plus d’un demi-milliard d’habitants (« Russie-Maghreb –Afrique de l’Ouest »).

L’expertise Russe vitale pour le Maroc.
Par ailleurs, le Maroc peut profiter du savoir-faire Russe dans la cadre de son option vitale de « dessalement massif de l’eau de mer par la voie nucléaire ». En effet, les risques d’une crise hydrique majeure se font déjà entrevoir (périodes de sécheresses longues et récurrentes, faiblesses et irrégularités des précipitations pluviométriques), l’option nucléaire permettre de transformer les vastes plaines de l’arrière-pays en terres arables.


Tagué : Maroc - Russie

               Partager Partager


Commentaires