Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Darrehmane Boudriss - publié le Mercredi 10 Juillet à 11:32

Rumeur et économie de la rente




Combien coûte une rumeur en terme de rentabilité économique et administrative quand ses fomenteurs ne la maîtrisent pas et se retourne presque contre tout le monde comme une maladie contagieuse



Rumeur et économie de la rente
Combien coûte une rumeur en terme de rentabilité économique et administrative quand ses fomenteurs ne la maîtrisent pas et se retourne presque contre tout le monde comme une maladie contagieuse. les spécialistes de l’étude des rumeurs, les rumorologues la déterminent comme un médium limité dans le temps mais quand ce médium devient par la volonté des neurotransmetteurs de l’état un moyen de communication courant, un moyen de communication dans lequel on doit d’abord exceller avant de postuler à n’importe quel poste vacant ou à n’importe quelle promotion méritée.

Les autorités marocaines spécialisées dans la cueillette des informations et des rumeurs sont elles en mesure d’évaluer et de dire la somme exacte que pourrait coûter une poudre de rumeur parsemée par un fonctionnaire immoral à l’encontre d’un collègue pour l’ évincer de la voie de la concurrence ?

Les faux suspects de l’administration marocaine, les victimes des rumeurs sont sûrement nombreux et la recette budgétaire assignée à la poursuite de fausses pistes tracées par le marteau piqueur de la rumeur doit être aussi énorme.

les victimes des rumeurs ne souffrent pas tous seuls. Tous leurs environnements administratifs et sociaux en souffrent autant sinon plus. les administrations victimes de la rumeur font toujours du surplace : la tâche d’huile de la rumeur qui salit le papier blanc de la réputation d’une seule personne finit toujours par salir d’avantage tous les papiers blancs des autres vies humaines.

Les neurologues parlent de la myélinisation du cerveau humain c'est-à-dire cette réalité neurobiologique par laquelle la réalité extérieure au cerveau s’impriment dans les interstices du cerveau humain. Cette propriété neurophysiologique du système neuronal humain les neurologues la comparent à une tâche d’huile sur une feuille blanche. Malheureusement cette tâche d’huile d’ordre neurophysiologique sert de moyen pour déformer et dérouter les gens et par là toute la société. La myélinisation du cerveau elle est individuelle et peut être considérée comme tout à fait naturelle, mais du moment qu’elle devient sociale, elle devient aussi et de façon automatique une affaire de l’Etat, car l’Etat approvisionne la société en denrées mentales, et en plus de ça, l’Etat est doté d’instruments légaux de surveillance et de préservation de la dignité des gens. De nos jours la céphalisation de la société dite civile et même politique et autres, se fait presque toujours aux moyens de groupuscules en connivence avec les directives et les orientations des représentants locaux de l’Etat. Cette céphalisation peut être bénéfique pour certains fonctionnaires de l’état comme elle peut être catastrophique pour les autres , mais malgré cela, la rumeur, n’a jamais fait du bien à l’état, car seul certains fonctionnaires immoraux et délictueux peuvent s’en réjouir mais jamais l’Etat. Il y’a même dans l’histoire moderne de l’humanité des Etats qui en périssent à cause d’une petite rumeur.

le feu Driss Bassri, l’ex ministre de l’intérieur, le Hoovre de l’Etat marocain des années de plomb a fini par avouer qu’il n’était qu’ « une femme de ménage du gouvernement » et combien de fonctionnaire de l’Etat par manque de moralité et de civisme sont devenus par leur propre volonté de simple femme de ménage de leur chef supérieur.

On peut grignoter de l’argent sale par ci par là mais on ne peut jamais grignoter de la dignité, car cette dernière elle est totale ou elle n’est pas, et en plus de cela, elle n’est pas constituée de pièces détachées car, elle n’admet pas de rechange.



               Partager Partager