Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Des considérations antisémites sont-elles à l’origine du refus de... | via @lemagMaroc https://t.co/9lydo7jd29 https://t.co/wz3reoxFgh


Leila Assam - LeMag - publié le Lundi 3 Février à 21:03

Roboésie, quand les robots deviennent poètes !




États Unis : Avec l’intelligence qui devient de plus en plus grande des machines, l'être humain est de plus en plus menacé d'être remplacé par les machines.. toutefois, il se console toujours quand il s'agit de créativité que le robot ne peut faire comme la poésie... mais, faut-il vraiment rester si confiant ?



En effet, «la frontière la plus improbable est en train d’être franchie», explique Vice dans un article consacré à ces avancées: «les robots écrivent des poèmes. Et ils le font même mieux que la plupart des humains».

Ainsi, Vice évoque notamment Pentametron, un compte Twitter dont sortent des vers automatiquement générés. Le site Gawker le décrivait ainsi: «Pentametron utilise un algorithme pour trouver et retrouver des couplets en rimes; en pentamètres –iambiques, type de vers à cinq pieds utilisé par Shakespeare dans ses pièces et sonnets– et les publie en sonnets de 14 vers, sur Pentametron.com. Comme la plupart des poèmes générés automatiquement, les sonnets de Pentametron ne font qu’à moitié sens, sont souvent drôles, parfois profonds, mais je les en admire d’autant plus, comme une sorte de réponse à la quantité obscène de bruit textuel qu’on trouve sur Internet».

Ce cas de Pentametron est d’autant plus intéressant qu’il se base sur des sentiments tout à fait humains pour générer ses tweets. «Ce genre de robot ne montre que le point d’entrée dans ce que l’on pourrait appeler la roboésie. Des logiciels plus sophistiqués encore peuvent être mis au service de l’écriture de poèmes», souligne Vice rapporté par Slate.fr

Le logiciel SwiftKey, par exemple, qui fonctionne avec un système d’apprentissage automatique, doit s’adapter au comportement des utilisateurs, et les aider à corriger leurs textes en devinant ce qu’ils voulaient écrire.

La créativité des robots devient, ainsi, de plus en plus "concurrente" de la créativité humaine.. l'être humain doit-il se sentir menacé, pour autant? Le plus important est qu'il se sente défié dans un terrain qui était sien depuis des siècles.. ce qui ne pourrait qu'être encore plus motivant pour son égérie poétique.



               Partager Partager