Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 12 Mai à 09:50

Revue quotidienne des éditos



Rabat - Les éditorialistes des quotidiens publiés jeudi ont focalisé leurs commentaires notamment sur la visite royale en Chine, la production céréalière pour 2015-2016 et les bienfaits du Plan Maroc Vert.



Al Mounaataf écrit que la visite royale en Chine "vient confirmer la politique extérieure dont SM le Roi Mohammed VI construit et définit les contours, et aussi corroborer la démarche de diversification de partenariats stratégiques adoptée par le Royaume pour se dégager de tout enfermement dans un des axes établis par certaines grandes puissances".

Pour l’éditorialiste, le fil directeur de cette démarche est le renforcement du positionnement du Maroc sur la scène internationale pour consolider son indépendance, défendre ses intérêts suprêmes et avoir à ses côtés des alliés puissants dans son combat contre les adversaires de son unité, de sa souveraineté, de sa sécurité et de sa stabilité.

"Cette démarche politique est consolidée par l'action du Royaume visant à développer des relations économiques à travers des partenariats stratégiques fondés sur l’intérêt commun et susceptibles de créer un exutoire permanent pour l’économie nationale", explique-t-il.

Al Ittihad Al Ichtiraki revient sur les prévisions du ministère de l’Agriculture relatives à la production céréalière pour la saison 2015-2016. Le ministère prévoit une récolte céréalière de 33,5 millions de quintaux, soit un plongeon de 70 pc par rapport à la précédente campagne agricole, relève l'éditorialiste.

Pour lui, ces chiffres "n’étonnent point tant que les changements climatiques sont une réalité que les Marocains vivent depuis 30 ans et qu'ils y voient une donnée structurelle bien établie".

Outre les risques de sécheresse que présente la région dans laquelle se trouve le Maroc, "le plus grave pour cette année est la sécheresse qui frapperait le secteur non agricole, notamment les secteurs industriel, commercial et de services sur lesquels compte l’économie nationale pour créer de la valeur ajoutée et par lesquels elle doit compenser l’impact de la sécheresse agricole", déplore-t-il.

Selon lui, le gouvernement, dont le mandat prendra bientôt fin, "avait mystifié les Marocains quand il leur avait promis d’améliorer leur situation" alors qu’il n'a récolté, en fin de compte, qu'un "fiasco" en ce qui concerne le relèvement du taux de croissance.

L'Economiste commente les bienfaits du Plan Maroc Vert en temps de sécheresse. L'éditorialiste souligne que lors d’une période de sécheresse, ce plan "fonctionne et plutôt bien".

Il explique que les mécanismes de ce plan "cantonnent les dégâts d'une sécheresse sur des branches productives et épargnent les autres", relevant que l"'idée centrale du plan est que, quel que soit l'endroit géographique ou l'endroit sur la chaîne de valeur, on peut trouver un moyen de gagner sa vie".

Al Bayane aborde l'adoption par le Parlement du projet de loi sur le travail domestique. L'auteur de l'article note que cette adoption a été accompagnée de vives critiques, notamment au sujet de l’âge (16 ans) à partir duquel les enfants sont autorisés à travailler. "Une chose normale dans une société où l'expression de la volonté générale ne traduit pas toujours la réalité telle qu'elle est vécue", juge-t-il.

Il déplore que "de longues discussions" dans les deux Chambres du Parlement n'aient pas permis de suivre les recommandations à ce propos du Conseil national des droits de l’Homme et du Conseil économique, social et environnemental.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara