Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Maroc – Afrique : Emergence d’une diplomatie des contrats: Paris:... | via @lemagMaroc https://t.co/oN902uV2Ce https://t.co/lX1HTSCAPM


MAP - publié le Vendredi 5 Août à 12:57

Revue quotidienne des éditos



Rabat - Les éditorialistes des quotidiens parus vendredi ont focalisé leurs commentaires sur le bilan législatif du gouvernement, les élections législatives prévues le 7 octobre prochain et l'expérience démocratique au Maroc.



"Al Ittihad Al Ichtiraki" commente le bilan législatif du gouvernement. Le journal indique que l'évaluation du bilan législatif du gouvernement nécessite un certain temps pour que les spécialistes et les politiciens puissent faire une lecture sereine de ce bilan, ses contraintes et ses apports au processus législatif marocain, relevant qu'il existe toutefois des remarques relatives à la relation du gouvernement avec l'institution législative et le degré d'application des dispositions constitutionnelles qui définissent cette relation. 

Le journal estime que l'Exécutif a déclenché la tension au sein du Parlement à cause des comportements de son chef, déplorant la faiblesse des projets de lois soumis par le gouvernement à l'institution législative, le non-respect de son agenda législatif et le manque d'encadrement légal des institutions constitutionnelles déjà en place ou qui doivent être crées.

"Al Ahdath Al Maghribia" aborde les élections législatives prévues le 7 octobre prochain. Le journal souligne que ces échéances dépassent le fait d'être une occasion pour consolider le choix de l’alternance gouvernementale, et deviennent une contribution nationale majeure pour relever les défis de l'intégrité territoriale du Royaume.

Les élections du 7 octobre qui constituent un moment distingué de la particularité politique du Maroc dans un environnement régional qui sacrifie la démocratie pour la sécurité, nous mettent devant deux choix: exprimer notre attachement au choix démocratique ou exprimer notre indifférence et renforcer les chances de régression de ce processus.

"Bayane Al Yaoum" s’intéresse à l’expérience démocratique au Maroc. L'auteur de l'article relève que cette expérience a besoin de progresser avec détermination pour entamer les réformes et consolider la stabilité, l'unité, la sécurité et le progrès de notre pays, ajoutant que pour réussir ce processus démocratique, il est nécessaire de renforcer la pluralité, rejeter la domination et les différentes formes de dévalorisation de la politique, des partis, des syndicats, des médias et des ONG et veiller à renforcer les fondements de l’État de droit et des institutions.

Il estime que le Maroc a besoin aujourd'hui de politiques crédibles, compétents et sérieux, ayant des positions tranchées et claires. 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus