Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 4 Août à 11:26

Revue quotidienne des éditos



Rabat - Les éditorialistes des quotidiens parus jeudi ont focalisé leurs commentaires sur le discours prononcé par SM le Roi à l'occasion du 17ème anniversaire de la fête du Trône, l'abolition de la peine de mort, la situation du secteur du tourisme au Maroc et les nominations aux hautes fonctions publiques.



"Al Ittihad Al Ichtiraki" indique que dans son discours, SM le Roi Mohammed VI a souligné deux piliers essentiels de la politique extérieure du Maroc, l'acte et la parole, notant que cette diplomatie se déploie dans la défense des intérêts du Maroc et le renforcement de son positionnement en tant que pays acteur dans le paysage politique régional, continental et international.

Il relève que cette nouvelle stratégie du Maroc en matière diplomatique vise à défendre l'intégrité territoriale du pays, la diversification des partenariats du Maroc comme choix stratégique et l'implication du Royaume dans les questions internationales.

"Bayane Al Yaoum" s'intéresse à l'abolition de la peine de mort. L'auteur de l'article écrit que la libération de personnes condamnées à la peine capitale suite à la grâce royale constitue un fort message positif et une confirmation de la possibilité de mettre en place les conditions objectives et légales visant à aller dans le sens de cette importante démarche royale, notant que certaines personnes libérées ont emprunté des parcours réussis leur permettant une nouvelle réinsertion dans la société, ce qui constitue, au final, l'essence même de toute politique pénale juste et équitable.

La grâce royale accordée à Khadija Amrir doit mener à une réflexion courageuse visant à trouver une alternative à la peine de mort dans le cadre des dispositions de la Constitution et d'une vision moderne de droit, estime-t-il, relevant que cette démarche est susceptible de supprimer la peine capitale de l'arsenal juridique national et d'élaborer une nouvelle politique pénale inspirée des conventions internationales et des recommandations de l'Instance équité et réconciliation.

"Aujourd'hui le Maroc" aborde la situation du secteur du tourisme. L'éditorialiste souligne que ces cinq dernières années, des secteurs entiers ont été presque ignorés, relevant que le cas le plus patent est celui du tourisme.

Il indique qu'au moment où le nouveau gouvernement prenait ses fonctions, fin 2011, le Maroc venait de sortir d'une expérience globalement concluante qui s'appelait Vision 2020 et qui, malgré toutes ses imperfections, a permis de faire passer le Maroc la barre des 10 millions de touristes, expliquant que cette fin 2011 était le moment propice pour construire sur cette vision et élaborer un nouveau plan d'action aussi volontariste que le précédent.

Il déplore l'attitude du gouvernement qui "s'est tout juste contenté de gérer l'existant, une ébauche de la Vision 2020, et de corriger les lacunes du passé sans réellement doter le secteur d'une véritable politique à l'instar de ce qui s'est fait dans l'industrie ou l'agriculture", soulignant que le résultat c'est cinq bonnes années presque blanches pour le secteur aggravées par une conjoncture mondiale exécrable.

"L’Économiste" aborde les nominations aux hautes fonctions publiques. L'éditorialiste indique qu'il est certes normal d'avoir des relais solides sur qui s'appuyer pour conduire des politiques publiques, cependant, la politisation de la haute fonction publique est un exercice dangereux, notant que cet exercice s'appuie officiellement sur les prérogatives que confère l'espace démocratique, mais il en dévoie l'esprit.

L'administration doit conserver une certaine neutralité et l'intérêt de la collectivité doit transcender les clivages politiques, juge-t-il, notant que le "spoil system à la marocaine" n'a peut-être pas encore marqué les esprits et il est bien installé sur le terrain.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara