Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine: Sous l'impulsion de Paris et... | via @lemagMaroc https://t.co/O1NcjpzCBz


MAP - publié le Samedi 8 Octobre à 10:19

Revue hebdomadaire des éditos



Rabat - Les élections législatives du 7 octobre et la lutte contre les disparités spatiales et sociales sont les principaux thèmes traités par les éditorialistes de la presse hebdomadaire.



"La Vie Eco" indique que comme dans toutes les élections législatives, l'enjeu est de taille et pour les partis et pour le pays puisque les urnes vont désigner la majorité qui devra conduire le gouvernement pour les cinq prochaines années, relevant que l'enjeu est important pour le Maroc dans le sens où la période 2017-2021 sera cruciale au vu des réformes qui restent encore soit à parachever pour consolider les acquis, soit à lancer dans beaucoup de domaines vitaux comme l'éducation, la santé, la justice, la fonction publique et l'économie.

Selon lui, "les programmes de, pratiquement, tous les partis pour ces élections législatives ont une coloration économique légèrement plus prononcée que d'habitude", estimant que la classe politique marocaine a probablement senti que, cette fois-ci, la carte économique prime.

"Finances News Hebdo" souligne que nul ne peut savoir quel parti présidera aux destinées du Maroc, relevant que tous les analystes partagent l'idée qu'aucun parti n'aura la majorité absolue susceptible de lui permettre de gouverner "les mains libres".

Il fait savoir qu'en l'absence d'une majorité absolue qui se dégage, la scène politique reviendra à un très vieux jeu politique, celui des alliances.

"Le Reporter" revient aux menaces d’instabilité agitées par quelques partis lors de la campagne électorale, critiquant cette attitude, car "la stabilité du pays ne doit en aucun cas faire l’objet de surenchères électorales, ou de marchandages" et "n’a tout simplement rien à voir avec la compétition électorale". 

Quant à "Challenge", il juge que l'action est le meilleur moyen pour combler les disparités spatiales et sociales notamment, en matière d’accès aux services publics dans les secteurs vitaux comme la santé et l’éducation.

Les remparts contre le terrorisme ne se construisent qu’à travers l’anéantissement de l’ignorance et la lutte contre les maladies, relève l’éditorialiste, ajoutant que "notre appareil sécuritaire joue son rôle d’une façon légale et professionnelle, mais les éducateurs ont encore beaucoup des vides à combler".

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara