Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Lundi 17 Octobre à 09:50

Revue des éditos quotidiens



Rabat - Le discours que SM le Roi Mohammed VI a prononcé à l’ouverture de la session d’octobre de la nouvelle année législative de la 10 législature est le thème principal traité par les éditorialistes des quotidiens parus lundi.



"Bayane Al Yoaum" souligne que le message "clair" et "fort" que comporte ce discours royal prononcé au sein de l’institution législative après des élections législatives majeures est une "motion d’ordre" brandie par SM le Roi à l’égard de "quiconque oublie ou omet délibérément la place centrale du multipartisme et la préservation du choix démocratique". Dans ce discours, SM le Roi Mohammed VI a affirmé que l’objectif qui doit être recherché par toutes les institutions, c’est d’être au service du citoyen, relève-t-il. 

Même tonalité ressentie du côté d'"Al Ittihad Al Ichtiraki". Pour le journal, le multipartisme "est l’un des messages forts" que le discours royal a comporté. L’auteur de l’article a affirmé que l’USFP était toujours pour le multipartisme, voire son principal acteur aux côtés de feus SM Mohammed V et SM Hassan II, se disant "fier" que SM le Roi Mohammed VI vienne aujourd’hui "réaffirmer ce processus".

"La clarté, la sincérité et l’audace" sont bien les caractéristiques de ce discours, "qui a enlevé un souci qui occupait tout le monde", commente pour sa part "Assabah", notant que "le citoyen souffre pour jouir de ses droits légitimes au sein de l’administration et les investisseurs fuient à cause d’une bureaucratie qui pèse sur l’investissement et prive les chômeurs des milliers d’emplois". Le discours royal est une "déclaration explicite de l’ouverture d'un des chantiers rebelle au changement, un feu vert au prochain gouvernement pour corriger les dysfonctionnements et un rejet manifeste du passe-droit et du clientélisme des partis politiques", estime l'auteur de l'article.

"Akhir Saâ" souligne que le discours royal a établi un diagnostic des dysfonctionnements et attiré l’attention sur l’importance à accorder à l’administration, dont la réforme exige "sérieux et responsabilité". Les étapes de la mise en application de ces orientations royales donneraient lieu à un large débat, estime l’auteur de l’article, appelant à placer ce débat au-dessus des surenchères politiciennes et des considérations partisanes étroites qui, a-t-il noté, n’ont guère été une réponse sincère aux attentes des citoyens.

Pour "Al Mounaataf", le discours royal est un message fort et explicite à l’égard des institutions législatives et exécutives pour qu’elles "rendent l’administration vraiment proche des citoyens et à leur service". Le diagnostic que SM le Roi a établi au sujet de la relation entre l’administration et le citoyen montre la préoccupation qu’a le Souverain de la performance actuelle de l’administration marocaine, relève-t-il, notant que ce discours touche l’essence même du processus politique, en l’occurrence servir le citoyen et le développement.

"L’Economiste" indique que le Souverain a dressé la "liste des courses urgentes" pour transformer les relations entre les citoyens et l’administration. Pour l’éditorialiste, cette "liste sera bien utile quand, après les négociations pour fabriquer une coalition gouvernementale, on fera le compte de ce qui restera des promesses électorales".

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara